L’application WhatsApp connaît une panne de quelques heures, victime de son succès

INTERNET Les serveurs de l’application rachetée cette semaine par Facebook pour 19 milliards de dollars n'aurait pas supporté l'affluence d'utilisateurs…

M.C.

— 

WhatsApp a été rachetée par Facebook pour 19 milliards de dollars.

WhatsApp a été rachetée par Facebook pour 19 milliards de dollars. — Alex Milan Tracy/NurPhoto/SIPA

Le service de messagerie mobile WhatsApp fonctionne de nouveau, après une panne mondiale de trois heures et demie, trois jours seulement après son rachat par Facebook pour 19 milliards de dollars. «Les services de WhatsApp ont été rétablis. Désolé pour le temps d'arrêt», pouvait-on lire samedi vers minuit sur le compte Twitter de l'application mobile.

>> Lire notre article sur le rachat de WhatsApp

Un peu plus tôt, un autre message annonçait que le service de messagerie connaissait des problèmes de serveur sans davantage d'explications. «Désolé nous avons actuellement des problèmes de serveur. Nous espérons que tout va repartir sous peu», écrivait le groupe.

En lançant l'application WhatsApp de son smartphone, il était impossible aux utilisateurs de se connecter et d'accéder à leurs conversations. Ils ne pouvaient non plus ni envoyer ni recevoir de messages. WhatsApp n'a pas indiqué quand la panne a commencé, ni quelle en avait été la cause. Il n'a pas communiqué non plus le nombre de pays affectés.

Sur Twitter, les moqueurs n’ont pas tardé à poster leurs hypothèses sur les raisons de cette panne, sur le registre «Les fondateurs sont occupés à compter leurs milliards»…

«Quoi? Pourquoi mon WhatsApp marche pas??» «On est aux Caraïbes, mon pote.»

L'une des explications avancées à cette panne était que l'application était victime de son succès depuis son rachat par le réseau social de Mark Zuckerberg. Les serveurs n'auraient pas été préparés pour une grande affluence, selon le site spécialisé techcrunch.com. «On a eu une panne de serveur, ça devrait être bon maintenant», aurait déclaré Jan Koum, co-fondateur et PDG de WhatsApp, au Wall Street Journal, dans un email.

Facebook a racheté mercredi WhatsApp pour 19 milliards de dollars en action et en liquide dans l'espoir de voir doubler le nombre d'utilisateurs de WhatsApp, actuellement de 450 millions dans le monde.

 

Mots-clés :