Noël 2018. Notre sélection de vidéoprojecteurs pour des films et jeux au format XXL

HOME CINEMA Pour projeter en grand longs-métrages, vidéos et jeux, les vidéoprojecteurs n’ont pas d’équivalent. A installer au salon ou dans une salle dédiée, il reste nécessaire d’être vigilant sur certains points avant de s’équiper…

Christophe Séfrin

— 

Dans une salle dédiée ou au salon, un vidéoprojecteur permet d'obtenir une image de 2 à 5 mètres de base.
Dans une salle dédiée ou au salon, un vidéoprojecteur permet d'obtenir une image de 2 à 5 mètres de base. — EPSON

Clap départ ! Longtemps réservés aux seuls fans de home cinéma, les vidéoprojecteurs peuvent de plus en plus facilement se substituer à un téléviseur de grande taille. Une condition cependant : les utiliser dans une pièce assez sombre. Leur luminosité, exprimée en lumens est sur ce point un élément déterminant : plus elle est élevée, moins il sera nécessaire de tirer les rideaux ou fermer les volets… même si c’est dans le noir que l’on peut bénéficier d’images parfaitement contrastées.

Répondant à la technologie LCD, DLP (la plus répandue), ou SXRD, les vidéoprojecteurs restent majoritairement Full HD. Attention, chez certains utilisateurs, les projecteurs DLP qui utilisent une roue chromatique pour leur affichage peuvent créer à l’œil un effet « arc-en-ciel ». Plutôt désagréable…

Une fois posé ce préalable au moment du choix, il importe de veiller à plusieurs points. Parmi ces derniers, le choix d’un projecteur classique ou celui d’un projecteur à ultra-courte focale. En se posant simplement juste devant un mur blanc ou un écran, ces derniers modèles (plus récents) sont d’une grande commodité d’emploi et évitent toute installation plus complexe.

Outre la connectique, on reste également vigilant au niveau sonore de son futur équipement. Exprimé en db, il fait référence au bruit du système de ventilation du projecteur, qui, pour ne pas être incommodant, doit se situer entre 25 db et 35 db environ. Mais que l’on se rassure : le son des films ou jeux vidéo projetés étouffe le plus souvent ce bruit, surtout si le projecteur est connecté à un amplificateur et des enceintes.

A ce sujet, certains modèles sont équipés de leur propre système son. Autrefois anecdotique, cette possibilité prend de plus en plus de sens avec le développement de produits au son suffisamment puissant. Attention enfin à la durée de vie des lampes qui peut varier d’après nos constatations de quelques milliers d’heures à 25.000 heures. Le remplacement de ces « consommables » peut coûter plusieurs centaines d’euros…

V7500, d’Acer

Pour un budget raisonnable, le vidéoprojecteur 2D/3D V7500 d’Acer est un appareil DLP qui assure des projections de qualité en Full HD.

Budget raisonnable pour le V7500 d'Acer.
Budget raisonnable pour le V7500 d'Acer. - ACER

 

Avec une image jusqu’à 100’’/2,54 m de diagonale, l’appareil convient à tous types de pièces et tous types de projections : long-métrage, sport… Prévoir un recul d’au moins 2,40 mètres. Même si sa luminosité de 2500 lumens repose sur une valeur confortable et s’il adapte son intensité lumineuse à l’éclairage ambiant, son usage reste à préconiser dans une pièce plongée dans la pénombre. La compatibilité MHL du V7500 fait de lui l’allié des smartphones pour projeter les vidéos tournées avec. L’appareil, dont la lampe est promise pour une durée de vie de 3000 heures, est reconnu pour sa colorimétrie d’une belle richesse. A poser sur un meuble ou à accrocher au plafond sur un support adapté. 599 euros.

Mi Laser Projector 150, de Xiaomi

Xiaomi fait feu de tout bois : le géant chinois plus connu en France pour ses smartphones est également présent dans l’univers de la vidéoprojection.

Pratique sous Android, le Mi Laser Projector 150.
Pratique sous Android, le Mi Laser Projector 150. - XIAOMI

 

Le Mi Laser Projector 150 (41 x 29,1 x 8,8 cm pour 7 kg) est un modèle laser à ultra-courte focale. Full HD, il peut afficher une image de 1,50 à 3 mètres de base, environ. Avec un rendu plutôt très bien contrastées, ses couleurs sont correctes, mais sans se distinguer. Sa luminosité de 1600 lumens impose de faire la pénombre sans la pièce où on l’utilise. L’appareil intègre son propre système audio à quatre enceintes, ce qui lui permet de s’affranchir de tout besoin annexe d’amplification. Un bon point, car fonctionnant également sous Android TV, il suffit de le connecter à Internet pour accéder à des tonnes d’applications de vidéo (Netflix, Molotov…) ou à des jeux. Bluetooth 4.0, l’appareil se transforme en enceinte de salon au son, somme toute, convaincant. Bonus : la durée de vie de sa lampe est indiquée jusqu’à 25.000 heures. 1799 euros.

TX-100FP1E, de Panasonic

Le projecteur DLP à ultra-courte focale TX-100FP1E de Panasonic offre une idée neuve du cinéma à domicile. Ne prenant que peu de place (32,6 x 23,1 x 29,5 cm), il fait son affaire de n’importe quel mur blanc devant lequel il suffit de le poser pour se faire une toile.

Le projecteur TX-100FP1E ajoute le son à l'image.
Le projecteur TX-100FP1E ajoute le son à l'image. - PANASONIC

 

Courte focale oblige, un espace de 17 cm seulement avec son mur de projection lui permet ainsi d’afficher une image Full HD de 60’’/152 cm de diagonale ! Et l’on peut le reculer davantage pour des images XXXL : jusqu’à 48 cm pour obtenir une image de 120’’/304 cm. Sa luminosité est confortable : 2700 lumens et la durée de vie de sa lampe annoncée jusqu’à 10.000 heures (en mode ECO). Peu importe son niveau sonore très correct (25 db), l’appareil dispose de son propre système son, avec 32 watts de puissance embarquée. Du coup, sa liaison Bluetooth lui permet aussi de faire office d’enceinte de salon. 1799 euros.

VPL-VW270ES, de Sony

Les vidéoprojecteurs 4K restent rares et très chers. L’imposant VPL-VW270ES de Sony (49,6 x 46,4 x 20,5 cm pour 14 kg) fait toute la différence avec sa définition de 4096 x 2180 pixels, parfaitement adaptée au cinéma 4K (ici, jusqu’à 60 images/seconde).

VPL-VW270ES, de Sony
VPL-VW270ES, de Sony - Sony

Outre son incroyable niveau de détails, sa compatibilité HDR et HLG en fait un parfait prétendant pour des images par ailleurs très nuancées, avec une large plage dynamique.

Entièrement motorisé (zoom, mise au point, correction), ce modèle est le client rêvé pour une salle de cinéma dédiée. Grâce à lui, on pourra en outre profiter des films en 3D avec des lunettes actives (non fournies). Dans le noir, sa télécommande rétroéclairée se fera apprécier. 4999 euros.

 

AU FAIT…

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un produit via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante :

1. Les journalistes de la rubrique « Guide d’achat » choisissent leurs sujets, réalisent leurs articles et leur sélection de produits en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !