Pour Noël, offrez-vous des barres de son

AUDIO Rien de tel qu’une barre de son pour donner du coffre à son écran plat. De toutes tailles, adaptées à toutes les configurations, les intérieurs et les budgets, elles sont l’assurance de divertissements en totale immersion…

Christophe Séfrin

— 

Rien de mieux qu'une barre de son pour se faire une toile à la maison.
Rien de mieux qu'une barre de son pour se faire une toile à la maison. — SONY

Votre nouvel écran plat trône désormais face au canapé du salon, mais il manque un petit quelque chose pour que le spectacle soit complet ? Ne cherchez pas ! Si votre téléviseur est dépourvu de système audio performant (comme c’est le plus souvent le cas), une barre de son vous permettra d’offrir à ses images une nouvelle dimension. Apparues il y a une dizaine d’années, les barres de son se substituent aujourd’hui souvent aux installations home cinéma paradoxalement plus performantes (comme les ensembles 5.1). La raison ? La fin des câbles et un encombrement moindre.

A placer soit devant son écran, soit dessous (si elle n’est pas trop épaisse) ou à accrocher au mur, la barre de son se connecte généralement au téléviseur en HDMI. On lui raccorde ses périphériques (console de jeux, lecteur DVD/Blu-ray, box, décodeur…), l’écran s’en trouvant ainsi libéré, délivré, de ses câbles. Cela suppose de bien vérifier la connectique de la barre de son convoitée : dispose-t-elle d’assez d’entrées pour votre installation ?

Pour un son plus enveloppant, on opte pour la compatibilité Dolby Atmos. Et l’on privilégie parallèlement l’achat d’une barre de son avec caisson de basses. A préférer sans fil. En ayant simplement besoin d’être situé à proximité d’une prise secteur, son intégration n’en sera que plus aisée.

Veillez aussi à la possibilité offerte de transformer votre future barre de son en enceinte pour les musiques de votre smartphone ou tablette. La plupart des barres sont Bluetooth, mais certaines ne le sont pas. Dans ce dernier cas, il faudra le plus souvent passer par une application dédiée pour écouter vos playlists, cette fois en Wifi.

Ultime critère à prendre en compte : l’évolutivité. De plus en plus de barres de son peuvent s’inscrire dans des configurations multiroom. Un point d’autant plus intéressant que l’on peut moduler son équipement pas à pas, selon son budget et ses besoins.

HT-SF200, de Sony

Vous disposez d’un petit téléviseur ? Ou vous n’avez pas envie d’une barre de son trop imposante ? La « petite » HT-SF200 de Sony est sans doute faite pour vous.

Petit prix pour la Sony HT-SF200.
Petit prix pour la Sony HT-SF200. - SONY

 

Avec sa puissance de 80 watts et son haut-parleur de basses dédié (pas besoin de subwoofer), elle répond à tout besoin de bon son pour illustrer programmes TV, films et musiques. Bluetooth, la HT-SF200 constitue par ailleurs une excellente enceinte de salon qui se mettra automatiquement en fonction dès que l’on activera la lecture d’un morceau sur son smartphone, sa tablette ou son ordinateur. 250 euros.

Beam, de Sonos

D’un rapport performances/prix assez impressionnant, la Beam constitue une alliée solide pour donner du coffre à tous types d’images.

La barre de son Sonos Beam, lancée à 449 euros.
La barre de son Sonos Beam, lancée à 449 euros. - SONOS

 

Ramassée avec ses 65 cm de longueur seulement, elle trouve sa place même dans les petites pièces. D’aucuns regretteront l’absence de Bluetooth, qui impose d’utiliser l’application Sonos, en plus des touches physiques présentes sur le dessus de l’appareil. On peut néanmoins en prendre le contrôle en direct avec les applications Spotify, Tidal ou Adudible. Et elle est compatible AirPlay 2.

Dans l’état, la Beam réalise un très bon travail acoustique, tant pour sonoriser la télévision – même si elle ne prend pas en charge le Dolby Atmos — que pour écouter sa musique. La présence de l’assistant Alexa d’Amazon est un petit plus qui mérite encore d’être plus pertinent. 449 euros.

Soundbar 500, de Bose

A réserver aux téléviseurs de taille moyenne, la Soundbar 500 de Bose mesure 79 cm de long (pour 10 cm de profondeur et 4,45 cm de hauteur).

Esthétisme de rigueur pour la Soundbar 500 de Bose.
Esthétisme de rigueur pour la Soundbar 500 de Bose. - BOSE

 

Simple à intégrer, elle l’est aussi à installer. A l’oreille, ses performances sont assez impressionnantes. Si Bose ne communique (jamais) sur sa puissance, on se régale de sa vigueur pour donner la repartie aux images d’un film d’action ou d’un jeu vidéo. Il est possible, lorsque désiré, de faire évoluer son installation en lui associant un caisson de basses et/ou des enceintes surround arrière. 449,95 euros.

BAR 5.1, de JBL

Reprenant un procédé imaginé il y a quelques années par Philips, la BAR 5.1 de JBL (115 cm de long) consiste en une barre de son modulable. Chacune de ses extrémités est constituée par une enceinte surround détachable qui fonctionne sur batterie (autonomie : 10 heures).

A chaque extrémité de la BAR 5.1, des enceintes surround détachables.
A chaque extrémité de la BAR 5.1, des enceintes surround détachables. - JBL

 

Lorsque l’on se fait une toile, il suffit de détacher les appendices et de les disposer de part et d’autre (verticalement ou horizontalement) derrière son canapé. Egalement fourni, un caisson de basse sans fil (45 × 31 × 31 cm).

La BAR 5.1 en configuration multicanal.
La BAR 5.1 en configuration multicanal. - JBL

 

Rien de gadget à tout cela : le son produit est puissant (510 watts) et le système, également Bluetooth, recrée une véritable ambiance en 5.1. 749 euros.

MusicCast YSP-2700, de Yamaha

Yamaha avait été pionnier dans l’univers ses barres de son il y a 10 ans déjà. Le constructeur témoigne de son grand savoir faire en la matière avec cette YSP-2700.

Pas moins de seize haut-parleurs dans la MusicCast YSP-2700 de Yamaha.
Pas moins de seize haut-parleurs dans la MusicCast YSP-2700 de Yamaha. - YAMAHA

 

Cette barre de son reprend le principe « maison » de projecteur de son. Ici, seize petites enceintes intégrées réfléchissent ainsi le son sur les murs de la pièce qui entourent l’utilisateur pour un effet véritablement immersif, en 7.1. Un système de calibration permet d’ailleurs d’optimiser aux petits oignons l’écoute. Elle est fournie avec son caisson de basses. Bluetooth et AirPlay, la YSP-2700 peut également s’intégrer dans un système audio multiroom, avec d’autres enceintes de la gamme MusicCast de la marque. 1199 euros.

AU FAIT…

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un produit via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante :

1. Les journalistes de la rubrique « Guide d’achat » choisissent leurs sujets, réalisent leurs articles et leur sélection de produits en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !