Mercedes teste un camion à hydrogène liquide

Auto Depuis l’année dernière, un prototype de camion à pile à combustible Mercedes-Benz GenH2 fait l’objet de tests intensifs. Aujourd’hui, le constructeur met en service un autre prototype afin de tester l’utilisation d’hydrogène liquide.

Stéphane Lémeret
— 
Mercedes teste l'hydrogène liquide pour ses camions
Mercedes teste l'hydrogène liquide pour ses camions — DR

Dernièrement, un prototype de station-service a été installé au centre de développement et de test de Woerth (Allemagne) pour les approvisionnements en hydrogène liquide. Daimler Truck (la division camons de Mercedes) et Air Liquide ont récemment célébré la réussite du premier ravitaillement en hydrogène liquide (LH2). Celui-ci est versé à -253 °C dans deux réservoirs de 40 kilos montés de part et d’autre du châssis. Grâce à leur excellente isolation, l’hydrogène peut être maintenu à température pendant une période suffisamment longue sans refroidissement actif.

Mercedes teste l'hydrogène liquide pour ses camions
Mercedes teste l'hydrogène liquide pour ses camions - DR

Dans cet état physique, la densité énergétique est nettement supérieure à celle de l’hydrogène gazeux. Par conséquent, une plus grande quantité d’hydrogène peut être transportée, ce qui augmente considérablement l’autonomie et permet au véhicule d’atteindre des performances comparables à celles d’un camion classique. Le développement du camion GenH2 prêt pour la production vise une autonomie pouvant atteindre 1.000 kilomètres et plus. Le démarrage de la production de camions à hydrogène est prévu pour la seconde moitié de la décennie.