Ford : le geofencing pour réduire automatiquement la vitesse des véhicules et améliorer la sécurité

Auto Ford teste la technologie des véhicules connectés à l’aide du geofencing, une limite géographique virtuelle, qui pourrait un jour éliminer complètement le besoin de panneaux de limitation de vitesse.

Stéphane Lémeret
— 
Ford teste le Geofencing
Lancer le diaporama
Ford teste le Geofencing — DR

Les technologies d’aide à la conduite telles que le limiteur de vitesse intelligent et le régulateur de vitesse adaptatif avec Stop & Go permettent déjà aux conducteurs de ne pas dépasser les limites de vitesse. Le système de contrôle des limitations de vitesse par geofencing est potentiellement plus flexible et efficace que les systèmes embarqués, et pourrait à l'avenir être appliqué à la fois aux véhicules utilitaires et aux véhicules particuliers de Ford.

Ford teste le Geofencing
Ford teste le Geofencing - DR

Les chercheurs utilisent deux fourgons E-Transit 100 % électriques pour analyser l'influence de la limitation de vitesse en termes d'amélioration de la circulation et de réduction du risque d'accident. Les essais s’étendent à toutes les zones à 30 km/h du centre de Cologne ainsi qu’à certaines zones à 50 km/h et à 30 km/h ailleurs dans la ville.

Ford teste le Geofencing
Ford teste le Geofencing - DR

À l’avenir, le système de contrôle des limitations de vitesse par geofencing de Ford pourrait permettre aux conducteurs de définir leurs propres zones de geofencing à des vitesses allant jusqu’à 20 km/h, y compris dans les dépôts et les installations privées. Des limitations de vitesse pourraient également être fixées de manière dynamique, afin de tenir compte des dangers locaux, des travaux routiers temporaires et de l'heure de la journée.