Le sort s’acharne sur Volkswagen

Auto Ce qui n’était au départ qu’un poisson d’avril de la part de filiale américaine de Volkswagen a tourné au vinaigre. Outre de nombreuses critiques, l’incitative a attiré la vigilance de l’autorité chargée de la régulation de la Bourse outre-Atlantique.

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

Le poisson d'avril de VW tourne au vinaigre
Le poisson d'avril de VW tourne au vinaigre — DR

Souvenez-vous : fin mars, la filiale américaine de Volkswagen a annoncé son changement de nom pour « Voltswagen » en raison de l’électrification de sa gamme. Révélée soi-disant par une indiscrétion, l’information a même été confirmée par un responsable local de la marque. Quelques jours plus tard, l’information était démentie car il ne s’agissait que d’un poisson d’avril.

Ce gag un peu douteux a fait beaucoup de mécontents, dont la SEC qui régule la Bourse américaine. En effet, l’annonce du changement de nom a fait monter le cours de l’action de plus de 12% avant de retomber à son cours initial. Du côté de la maison-mère à Wolfsburg, en Allemagne, il a été confirmé que la filiale américaine collaborait pour l’instant avec la SEC. Une mauvaise publicité dont Volkswagen se serait encore bien passé…