Ces voitures de sports seront végétales !

Auto Disparue en 1960, Berkeley va bientôt faire son retour avec la Bandit, une voiture de sport légère qui proposera à ses acheteurs trois types de motorisation.

Stéphane Lémeret pour 20minutes
— 
Berkeley Bandit
Lancer le diaporama
Berkeley Bandit — DR

Célèbre en Grande-Bretagne après la Seconde Guerre Mondiale pour ses petites voitures équipées de moteurs de motos, Berkeley a fait faillite en 1960 après avoir lancé la Bandit, une « vraie » voiture de sport à moteur Ford. Aujourd’hui, la marque revient sur le devant de la scène avec deux nouvelles versions de la Bandit : un coupé et un cabriolet.

Berkeley Bandit
Berkeley Bandit - DR

Comme leurs ancêtres, les deux modèles disposeront d’une carrosserie en matériaux composites. Mais attention, il ne s’agira plus de fibre de verre ou e carbone, mais bien de matériaux d’origine… végétale. Le constructeur utilisera en effet du lin, et de la résine d’arbre en guise de colle. Pour mouvoir ces voitures, les clients auront le choix entre une motorisation thermique classique, une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène ou un groupe propulseur entièrement électrique. Les Berkeley devraient être vendues entre 44.400 et 66.500 €.