Seat: Un aliment populaire pour construire des pièces automobiles

Auto Il est l'aliment de base d'une grande partie de la population mondiale et maintenant, son enveloppe peut aussi faire partie intégrante d’une voiture. Lui, c’est le riz.

Stéphane Lémeret pour 20minutes
— 
Seat Oryzite
Seat Oryzite — DR

Dans le cadre d’un projet pilote d’innovation basé sur l’économie circulaire, et dans le but de réduire son empreinte carbone, Seat étudie l’utilisation de l’Oryzite comme substitut aux produits plastiques. L’Oryzite est conçu à 60 %, voire plus, de balles de riz (sous-produit dérivé du décorticage de riz), mélangées à des produits thermoplastiques. Ce matériau est donc plus durable que le plastique traditionnel.

Selon Seat, plus de 700 millions de tonnes de riz sont récoltées chaque année dans le monde. 20 % de ce volume est constituée de balles de riz, soit environ 140 millions de tonnes, dont la majeure partie est jetée. Il y a donc de quoi faire…

Seat Oryzite
Seat Oryzite - DR

Légèreté

Concrètement, les essais menés par Seat consistent à modéliser certaines parties de la voiture, telles que le hayon arrière, le double plancher de chargement du coffre ou le ciel de toit, avec des balles de riz mélangées à des polyuréthanes et des polypropylènes. À première vue, elles ne diffèrent en rien de celles réalisées au moyen de technologies conventionnelles, mais elles pèsent beaucoup moins lourd. Et on le sait, plus une voiture est légère, moins elle consomme. Reste à voir si ces nouveaux matériaux renouvelables offrent la même solidité. Là est tout l’enjeu des tests réalisés par Seat…