Essai Cupra Formentor: Le premier vrai modèle de la marque espagnole

Auto Promis dès le lancement de la marque en 2019, le premier modèle exclusivement Cupra est enfin là. La version que nous avons essayée respecte un des crédos de base, mais en sera-t-il toujours ainsi ?

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

Cupra Formentor Lancer le diaporama
Cupra Formentor — DR

Rappel des faits pour les distraits : c'est en 2019 que Cupra, jusque-là nom des modèles sportifs de Seat, est devenue une marque à part entière, dont la destinée devait être sportive et… électrifiée. Petit détail toutefois, son premier modèle, l'Ateca, n'était qu'une déclinaison sportive du SUV Seat. Aujourd'hui arrive donc le Formentor, SUV coupé au look en effet sportif, sexy et expressif, qu'on ne retrouvera jamais dans la gamme Seat. Le Formentor accomplit ainsi sa première mission : créer de la visibilité pour la marque.

Cupra Formentor
Cupra Formentor - DR

Si le Formentor éloigne extérieurement Cupra de Seat, c'est un peu différent à l'intérieur. Rationalisation oblige, la planche de bord est reprise telle quelle de la Leon. La "personnalité" Cupra n'est ici affirmée que par les décorations couleur cuivre (signature de la marque), des sièges avant plus sportifs et un volant à méplat présentant deux petits satellites, pour lancer le moteur et pour sélectionner le mode de conduite. A part cela, on retrouve donc l'environnement de la Leon, avec notamment une multitude de commandes "dématérialisées" (des zones tactiles plutôt que des boutons), et un système multimédia comptant parmi les meilleurs du marché actuel. Côté pratique, les places arrière sont largement suffisantes pour de vrais adultes, qui ne seront gênés ni aux genoux, ni à la tête malgré le toit plongeant. Quant au coffre, il présente un volume de 450 litres en versions 2 roues motrices, 420 litres en cas de transmission 4Drive, et 375 litres pour les plug-in.

Cupra Formentor
Cupra Formentor - DR

Pas toutes sportives… ou électrifiées

Parce que le Formentor doit attirer un public aussi large que possible, certaines de ces mécaniques ne seront… ni sportives, ni électrifiées. L'offre de base se compose des 1.5 TSI et 2.0 TDI, tous deux de 150 ch. Suivent le TSI 190 ch et l'hybride rechargeable 204 ch. Puis les choses deviennent vraiment sérieuses avec un TSI et un hybride rechargeable de 245ch, et surtout le TSI 310 ch de haut de gamme, que nous avons essayé.

Cupra Formentor
Cupra Formentor - DR

A 10ch près en faveur du Formentor, la base technique est la même que celle du Cupra Ateca. Les deux modèles ne pourraient pourtant être plus différents. En effet, autant l'Ateca nous avait déçus, autant le Formentor fait honneur à l'image sportive que revendique Cupra. Le moteur délivre à peu près les mêmes prestations mais le châssis réglable – livré en série – est d'une autre trempe. Il est plus rigoureux, plus typé sport. Explication : dans le Formentor, on n'est pas perché comme dans un SUV. La hauteur d'assise est plus proche de celle d'une voiture, et ça change tout.

Cupra Formentor
Cupra Formentor - DR

Bref, le Formentor est la première carte de visite qu'il fallait à Cupra. Et même si on comprend que tous ses modèles ne seront pas forcément performants, leur sex-appeal suffit à rendre la marque assez attractive. Au risque de cannibaliser Seat ?

Quand la gamme s'étoffera dans les semaines à venir, le Cupra Formentor démarrera à quelque 32.000€. Mais pour le moment comptez tout de même 44.670€ pour le haut de gamme 310 ch.

Le Cupra Formentor Veloz 310 ch en quelques chiffres

  • Moteur : 4 cyl. turbo essence, 1.984 cm3 ; 310ch ; 400Nm
  • Transmission : aux 4 roues.
  • Boîte : DSG 7 rapports
  • L/l/h (mm) : 4.450/1.839/1.511
  • Poids à vide (kg) : 1.644
  • Volume du coffre (l) : 420
  • Réservoir (l) : N.C.
  • 0 à 100 km/h (sec.) : 4,9
  • Vitesse maxi (km/h) : 250
  • Conso mixte (l/100km) : 8,2
  • CO2 (g/km) : 186
  • Prix (€) : 44.670