Ferrari : Le premier modèle 100 % électrique n’arrivera pas avant 2025

BOLIDE La marque italienne va prendre son temps pour préparer son passage à l’électrique, comme l’a confirmé son patron, Louis Camilleri

20 Minutes avec agence

— 

Il n'y aura pas de Ferrari 100 % avant 2025. (Illustration).
Il n'y aura pas de Ferrari 100 % avant 2025. (Illustration). — Pixabay / jingoba

Les adeptes de l’électrique vont devoir prendre leur mal en patience. Le groupe Ferrari vient d’annoncer qu’il ne mettra pas de modèle 100 % électrique sur le marché avant 2025, rapporte le quotidien Les Echos, ce jeudi. La firme italienne souhaite prendre son temps pour préparer son passage à ce type de motorisation, comme l’a confirmé le patron de la marque, Louis Camilleri.

En janvier 2018 pourtant, depuis le salon automobile de Détroit, l’ancien PDG Sergio Marchionne avait assuré que son groupe serait le premier constructeur de luxe à construire une voiture sportive 100 % électrique à hautes performances.

Changement de plan

Le groupe Ferrari avait même inscrit ce nouveau modèle dans le plan stratégique 2018-2022 de la marque, sans toutefois donner plus de précisions. Mais la disparition soudaine de Sergio Marchionne, décédé en juillet 2018 à l’âge de 66 ans, semble avoir changé la donne.

Selon les explications de Louis Camilleri, la technologie ne serait tout simplement pas encore au point, notamment en ce qui concerne les batteries. « Il existe encore des problèmes significatifs en matière d’autonomie et de vitesse de recharge », a reconnu l’actuel patron de Ferrari, cité par Les Echos.

L’hybride pour commencer

Dans sa transition vers l’électrique, la marque italienne semble décidée à avancer par étapes. Chez Ferrari, le 100 % électrique, ce n’est pas pour tout de suite : « L’électrification chez Ferrari passera par des véhicules à motorisation hybride », a confirmé le dirigeant lors d’un récent point presse.

La célèbre marque italienne s’est déjà fixé un objectif : celui de vendre 60 % de moteurs hybrides essence/électrique d’ici à quatre ans.