Renault : Le PDG Thierry Bolloré prédit une voiture électrique à moins de 10.000 euros dans cinq ans

MOBILITE Le prix élevé des modèles électriques constitue un frein important pour de nombreux acheteurs potentiels

20 Minutes avec agence

— 

La Renault Zoe est l'une des principales voitures électriques du marché.
La Renault Zoe est l'une des principales voitures électriques du marché. — SIPA

L’offre va-t-elle rencontrer un plus large public ? Thierry Bolloré estime que d’ici à cinq ans, il existera un modèle de voiture électrique Renault à moins de 10.000 euros. Le directeur général du groupe automobile, qui répondait aux questions du média allemand Handelsblatt dans un entretien publié ce lundi, table sur une tendance à la baisse des prix des modèles non-thermiques dans les années à venir.

Ses prédictions représenteraient une bonne nouvelle pour de nombreux acheteurs potentiels, tentés par un modèle de voiture moins polluant mais découragés par le prix.

Un marché prometteur à quelques conditions

Aujourd’hui, il faut débourser de 25.000 à 30.000 euros pour une petite voiture électrique comme l’e-208 de Peugeot ou la ZOE de Renault, rappelle Clubic. La dernière version du véhicule de Renault était d’ailleurs présentée à l’édition 2019 du Salon de l’automobile de Francfort, qui se tient jusqu’au 22 septembre.

Bien que l’exposition soit consacrée à tous les types de véhicules, les voitures électriques y occupent une place grandissante. Les constructeurs n’hésitent plus à mettre en avant des modèles ne générant aucun rejet polluant. Les voitures électriques pourraient prendre une place prépondérante sur le marché, si les prix diminuent dans les prochaines années, et que l’autonomie des véhicules, encore jugée trop faible, s’améliore.