Les bornes de recharge, clés de voûte du développement de la voiture électrique

AUTOMOBILE La voiture électrique espère profiter à l’avenir d’un réseau suffisamment dense de recharge pour être une alternative crédible, et l’État a annoncé des mesures incitatives

Agence pour 20 Minutes

— 

L'État entend inciter les copropriétés à installer des bornes de recharge pour les voitures électriques.
L'État entend inciter les copropriétés à installer des bornes de recharge pour les voitures électriques. — IStock/City Presse

C’est un paradoxe que les véhicules électriques devront un jour résoudre : si la technologie trouve son juste terrain de jeu en ville, là où elle est la plus efficace et où elle ne pâtit pas trop de ses limites inhérentes (autonomie, temps de recharge…), c’est aussi là qu’elle est le plus difficile à déployer, les bornes étant complexes à installer.

Dans un sondage Ipsos pour l’Avere-France et Mobivia datant de septembre 2018, près de deux Français sur cinq jugeaient la voiture électrique à même de répondre à leurs besoins quotidiens. Or, selon le ministère des Transports, « 7 millions de ménages disposent d’une place de parking en copropriété où l’installation d’un point de recharge n’est pas toujours aisée, et 12 millions de ménages ne disposent pas du tout de place de stationnement privative ». Difficile, dans ces conditions, d’envisager un déploiement rapide de la technologie.

Une mesure incitative

Pour répondre à ce problème, le gouvernement vient d’annoncer que le nombre de bornes serait multiplié par cinq au cours des trois prochaines années (de 26.000 à 130.000).

De plus, les 3.000 premières copropriétés​ qui voudront franchir le pas recevront une aide de 50 % sur l’achat et l’installation des équipements. Les collectivités territoriales auront également droit à des coups de pouce.