Kalachnikov: Le fabricant d'armes se lance dans la voiture électrique et veut concurrencer Tesla

RUSSIE Le fabricant d’armes russe a annoncé avoir développé une technologie qui lui permettra de « rivaliser avec les constructeurs mondiaux de voitures électriques »…

20 Minutes avec agences

— 

Des kalachnikov (illustration).
Des kalachnikov (illustration). — M. Bureau / AFP

Après les armes, l’automobile. Le fabricant russe Kalachnikov, connu pour son fusil AK-47, s’attaque au marché des voitures électriques. La marque a l’objectif ambitieux de concurrencer le constructeur américain Tesla avec un modèle vintage.

Le prototype, nommé « CV-1 », a été présenté ce jeudi lors d’un forum militaire dans la région de Moscou. Le véhicule, bleu pâle au design très rétro, est inspiré d’une voiture soviétique des années 1970 appelée « Ij-Kombi ».

« Rivaliser avec Tesla »

« Nous développons notre propre concept de super-voiture électrique, basé sur plusieurs systèmes originaux développés par le groupe ». « Cette technologie nous permettra de rivaliser avec les constructeurs mondiaux de voitures électriques, comme Tesla », a assuré le service de presse du groupe à l’agence publique RIA.

Mais pour l’heure, aucune date de commercialisation n’a été communiquée. Le coût du véhicule est également inconnu.

Diversifier sa production

Kalachnikov, entreprise vieille de plus de 200 ans, a connu un long déclin jusqu’à sa reprise en main en 2013 d’abord par les pouvoirs publics, avant sa privatisation récente.

Dans un contexte de sanctions occidentales visant le secteur militaro-industriel russe, la société a déjà commencé à diversifier sa production en se tournant davantage vers le civil. Elle a lancé, entre autres, une ligne de vêtements et divers produits comme des parapluies ou des coques de téléphone.

>> A lire aussi : Tesla: Des jeux Atari cachés dans la prochaine mise à jour des voitures

>> A lire aussi : Tesla: Elon Musk, au bout du rouleau, va-t-il devoir prendre du recul?