Une Peugeot 308 de 500 ch au salon de Shanghai

SALON DE SHANGHAI La 308 R HYbrid annonce l'arrivée de la technologie hybride essence rechargeable chez Peugeot et confirme celle, à plus court terme, d'une vraie compacte sportive dans la gamme...

La rédaction d'Autonews.fr

— 

La nouvelle Peugeot 308 R HYbrid, présentée au salon de Shanghai
La nouvelle Peugeot 308 R HYbrid, présentée au salon de Shanghai — DR

Quand Carlos Tavares a officialisé mercredi les travaux de PSA sur l'hybride rechargeable, on imagine qu'il devait avoir un petit sourire en coin devant la commission parlementaire. Depuis, Peugeot a en effet dévoilé au salon de Shanghai une spectaculaire 308 R HYbrid de 500 ch qui intronise avec la manière cette nouvelle orientation technologique

>> Toutes les photos de la Peugeot 308 R HYbrid

Un peu moins de deux ans après le rougeoyant concept 308 R de Francfort 2013, fort d'un 1.6 THP de 270 ch que l'on devrait bientôt retrouver sur une 308 sportive de série (après l'excellent RCZ R), la 308 R HYbrid y associe deux moteurs électriques de 115 ch chacun: un sur le train avant, couplé à une boîte automatique à six rapports à palettes au volant, et un sur le train arrière, comme sur les actuels HYbrid4 du groupe. La batterie lithium-ion qui les alimente (et qui porte le poids à tout de même 1 550 kg) prend place sous la banquette arrière à la place du réservoir, repoussé quant à lui sous le plancher de coffre.

Trois modes de conduite

Résultat: un 0 à 100 km/h vaporisé en moins de quatre secondes, un 1000 m départ arrêté en moins de 22 s, mais des émissions de CO2 contenues sous les 70 g/km en cycle mixte. Pour obtenir ces différents chiffres, la 308 R Hybrid peut fonctionner selon cinq modes. En ZEV (zero emission vehicle), elle fonctionne en tout électrique en faisant essentiellement appel à son moteur arrière (ce qui en fait alors une propulsion), le moteur électrique avant intervenant en cas de forte sollicitation. Le mode «Road», qui actionne de concert le quatre-cylindres et le moteur électrique arrière, donne accès à 300 ch et 400 Nm cumulés. Le moteur électrique avant se réveille en mode «Track» pour libérer 400 ch et 530 Nm pied au plancher, tandis que la position «Hot Lap» libère le plein potentiel de la bête en permanence: 500 ch et 730 Nm, à comparer par exemple aux 510 ch et 650 Nm du V8 4.0 biturbo de la nouvelle Mercedes-AMG GT S...

Bref, la Peugeot 308 R HYbrid a bien compris qu'il fallait en avoir sous le capot pour en mettre plein la vue au marché chinois. Même si cette compacte de choc (qui ferait presque passer la Volkswagen Golf R400 de l'an passé pour une gentille GTI) n'a pas la moindre chance de voir le jour en grande série, le message de la marque est très clair : si je voulais, je pourrais... Il ne s'agit d'ailleurs officiellement pas d'un concept.

Vers une généralisation de la technologie hybride essence rechargeable?

L'esthétique est à l'avenant. La 308 R HYbrid troque le rouge de la «R» thermique contre un bleu France, associé à une poupe noir mat et à un kit carrosserie encore plus agressif égayé de blanc. La sochalienne sait aussi recevoir, avec une sellerie associant des cuirs noirs et fauve à une planche de bord garnie d'un textile anthracite façon mesh.

Concrètement, la Peugeot 308 R HYbrid annonce avant tout l'arrivée prochaine de la technologie hybride essence rechargeable chez PSA, qui devrait être étrennée par la nouvelle 508 à l'horizon 2018. À défaut de la voir un jour sur la route après une improbable bouffée d'enthousiasme du directoire de PSA, cette super-308 posséderait la fiche technique adéquate pour donner la réplique à la 100 % virtuelle Vision GTI Supersport dévoilée hier par Volkswagen pour Gran Turismo 6. Et même dépourvue de ses moteurs électriques, la prochaine version sportive de la 308, s'annonce déjà particulièrement réjouissante.