Novak Djokovic en mode croisière à Londres.
Novak Djokovic en mode croisière à Londres. - Tim Ireland/AP/SIPA

Ils avaient été briefés par l’ATP en amont et ont eu le temps de préparer leur réponse après les révélations de Buzzfeed et de la BBC sur un grand nombre de matchs truqués sur le circuit depuis 2007. Novak Djokovic a été le premier des poids lourds à passer à la moulinette après sa victoire facile au premier tour.

>> A lire aussi : Des vainqueurs de Grand Chelem suspectés d’être dans la combine

Le numéro un mondial, fidèle à son habitude, a été disert sur le sujet. Il a même révélé avoir lui-même été approché au début de sa carrière pour perdre un match au tournoi de Saint-Pétersbourg, en 2007, contre un beau chèque de 260.000 euros. « Je n’ai pas été approché directement, mais par le biais de gens qui travaillaient avec moi l’époque, a expliqué le Serbe. Evidemment, la possibilité de truquer un match a été rejetée d’emblée. Mais ce n’est jamais arrivé jusqu’à moi. […] Je m’étais senti très mal parce que je ne voulais pas être associé à ça. Il n’y a pas de place pour ça dans le tennis ». La preuve que si.

Mots-clés :