FC Nantes: La direction du FCN est passée à l'attaque pour Umut Bozok

INFO «20 MINUTES» Une offre a été faite par la direction nantaise pour le meilleur buteur actuel de Ligue 2 il y a quelques semaines...

David Phelippeau

— 

Le 9 décembre, Bozok à l'entraînement.

Le 9 décembre, Bozok à l'entraînement. — Instagram Nîmes Olympique

  • Le FCN a transmis une offre en novembre pour le meilleur buteur de Ligue 2, mais elle a été refusée.
  • Umut Bozok (21 ans) est la révélation de ce début de saison de L2.

Et si c’était une idée judicieuse ? Selon les informations de 20 Minutes, le FC Nantes a transmis une offre d’achat juste un peu supérieure à 3 millions d’euros il y a quelques semaines au club de Nîmes, 2e de Ligue 2, pour son avant-centre franco-turc  Umut Bozok.

>> A lire aussi : Merci Tata, merci Sala! A Amiens, la réussite nantaise deviendrait presque gênante

Cet attaquant au gabarit moyen (1,78 m), âgé de 21 ans, est la révélation de ce début de saison de L2. Il a inscrit 14 buts en 17 matchs avec les Crocos. La saison dernière, il avait aussi brillé devant les cages en marquant 18 buts en 33 rencontres avec le club de Marseille Consolat et en finissant meilleur marqueur du National.

De nombreux clubs de Ligue 1 (Montpellier, Strasbourg ou encore Guingamp) suivent Bozok, mais Nantes semble être la seule formation à avoir formulé pour l’heure une offre concrète. Cette dernière a néanmoins été jugée insuffisante par Nîmes.

>> A lire aussi : L'attaquant nîmois Umuk Bozok reprend «Je te promets» au piano en hommage à Johnny

Le FCN, qui a proposé 4 ans de contrat, envisagerait d’acheter Bozok cet hiver avant de le prêter dans la foulée à Nîmes, qui est plus qu’en course pour la montée dans l’élite. L’attaquant finirait donc la saison avec les Crocos avant de rejoindre la Jonelière en juin prochain. Le président Waldemar Kita pourrait revenir à la charge avec une proposition financière plus élevée pour enrôler cet avant-centre de 21 ans.

Il admire… l’OL

Il y a quelques semaines, Umut Bozok n’avait pas caché qu’il était attiré en France par l’Olympique Lyonnais. « J’admire beaucoup l’OL pour ce qu’ils font avec leurs jeunes », avait avoué le joueur sur la radio RMC il y a un mois. C’est un club qui fait plaisir à regarder. Si Jean-Michel Aulas écoute, je lui passe le bonjour. » Dans la foulée, sur Twitter, le président Aulas lui avait répondu qu’il était le « bienvenu ».