Vendée Globe: Thomson vs Le Cléac'h, épisode 329... Roura mate des James Bond à bord... Le journal de la course

VOILE On est bientôt à J+23 sur les mers du Vendée Globe...

W.P.

— 

Armel Le Cléac'h est toujours en tête de la course

Armel Le Cléac'h est toujours en tête de la course — Damien MEYER / AFP

Ça navigue toujours aussi vite sur l’autoroute des mers du Sud. Enfin surtout devant, où le trio de tête est souvent flashé à plus de 20 nœuds. Résultat, on est sur du 430 milles par jour à l’avant, sur du 300 en milieu de peloton, et à pas beaucoup tout à l’arrière, où l’on prend son temps.

Armel Le Cléac’h et Alex Thomson : attrape-moi, si tu peux

Figurez-vous qu’on a une grosse surprise pour vous en tête de la course. Ou pas. Armel Le Cléac’h possède toujours deux ou trois dizaines de milles d’avance sur son Britannique de poursuivant Alex Thomson, qui apprécie plutôt la compagnie du Français.

« Je ne suis pas loin d’Armel. Je ne me sens pas si seul. Je suis isolé mais pas seul », a déclaré le skipper d’Hugo Boss. Il semblerait en tout cas que les deux hommes n’aient pas trop envie de se séparer pour le moment. Ou qu’ils en sont incapables. Pour le moment, les conditions ne permettent pas encore d’exploiter les foils à fond.

Le classement

1. Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII)

2. Alex Thomson (Hugo Boss) à 22 milles

3. Sébastien Josse (Edmond de Rotschild) à 489 milles

4. Jérémie Beyou (Maître Coq) à 969 milles

5. Paul Meilhat (SMA) à 975 milles

Jean-Pierre Dick franchit le cap de Bonne Espérance

Tut, tut, ils sont désormais sept à avoir franchi le cap de Bonne Espérance dans ce Vendée Globe 2016-2017. Jean-Pierre Dick, à bord de Saint-Michel Virbac, confirme sa bonne forme du moment en conservant son septième rang dans un groupe comportant Thomas Ruyant et Jean Le Cam. Le McGyver des mers reprend également un peu de terrain à Yan Elies, qui n’a « plus que » 500 milles d’avance.

François Gabart serait seulement huitième de ce Vendée Globe !

On le martèle depuis 18 semaines, la course est partie sur des bases démentielles. Thomson et le Cléac’h ont éclaté le record du passage du cap de Bonne Espérance au point de ringardiser complètement la précédente édition de l’Everest des mers. Son vainqueur, François Gabart, ne pointerait qu’à la huitième position, au coude-à-coude avec Dick, si l’on prend en compte ses temps de référence de 2012.

Alan Roura mate tranquillement des James Bond dans son bateau

Pas évident de ne pas s’emmerder dans son bateau quand le vent souffle à 5 nœuds. Le Suisse Alan Roura, actuel 22e de l’épreuve, a trouvé la parade. Pris dans un courant anticyclonique, le skipper de La Fabrique a pris le temps de se distraire en matant deux ou trois films.

Le Suisse a bien fait de profiter de ce petit moment de repos, car il attaque maintenant une dépression et devrait avancer à un rythme plus soutenu. James Bond n’a qu’à bien se tenir.