Blackpills: La plateforme de séries pour mobiles débarque en France en avril

TELEPHONIE Dix séries, toutes tournées en anglais, figurent déjà dans le catalogue…

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de Blackpills, la plateforme de séries pour mobiles qui débarque en France en avril.

Le logo de Blackpills, la plateforme de séries pour mobiles qui débarque en France en avril. — Blackpills

Des séries formatées pour les smartphones et destinées aux jeunes, c’est le pari de Blackpills qui devrait arriver en fin de semaine via les magasins iOS et Android.

Cette application est présentée dans un communiqué repris par Le Monde comme « un média [numérique] qui crée, produit et diffuse des formats courts, radicaux et engagés destinés aux jeunes adultes pour une consommation "mobile first" ».

>> A lire aussi : Studio+: «Les séries mobiles vont modifier la manière d'écrire les séries»

Luc Besson, Zoé Cassavetes ou Bryan Singer

Dix séries, toutes tournées en anglais [doublées en quatre langues et sous-titrées en huit autres] et souvent réalisées par de grands noms comme Zoé Cassavetes ou Bryan Singer, figurent pour le moment dans un catalogue appelé à être enrichi.

Les premiers utilisateurs pourront ainsi regarder Playground, inspirée par Luc Besson et produite par la société Together. Chaque série présentera des épisodes qui auront une durée de cinq à quinze minutes et pourront faire entre trente et cent minutes par saison.

Gratuité, abonnement, publicités

Simple d’accès et surtout gratuite (dans un premier temps), Blackpills doit, selon ses concepteurs, accrocher les fans de 18 à 35 ans avant de lancer une version « freemium » avec une partie payante.

Autrement dit, les contenus seront disponibles en accès libre mais à lecture limitée, avec deux épisodes au choix donc gratuits quotidiennement, résume Universfreebox.

Si des bannières publicitaires viendront interférer la lecture en streaming pour les simples inscrits, souscrire à un abonnement devrait leur permettre à la fois de lire et de télécharger les séries sans publicités.

Soutenus par Xavier Niel

A noter que les deux pères de Blackpills, Daniel Marhely, actionnaire et président de la start-up et Patrick Holzman, directeur général, sont soutenus dans ce projet par Xavier Niel. Selon BFM Business, le fondateur de Free aurait investi 5 millions d’euros dans cette plateforme.

Blackpills, qui a d’ores et déjà été « prélancée » ce 22 mars aux Etats-Unis, devrait débarquer en avril en France et avant l’été au Canada et dans le reste de l’Europe. L’Asie attendra 2018.