Capture d'écran du concours de fiches de lecture «comme Penelope Fillon» lancé sur Facebook.
Capture d'écran du concours de fiches de lecture «comme Penelope Fillon» lancé sur Facebook. - IMPROBABLES LIBRAIRIES

Tout est parti d’un simple post-it. « Guerre et Paix : Un gros bouquin avec pas mal de trucs qui se passent. Signé Penelope Fillon », pouvait-on y lire. En recevant ce message, Gérard Picot avoue qu’il n’a pas pu s’empêcher « d’éclater de rire ». Ni une ni deux, le directeur du Festival du livre jeunesse de Villeurbanne (Rhône) a eu l’idée de lancer le « prix Penelope » : un concours de fiches de lectures n’excédant pas trois lignes.

>> Nouvelles révélations sur Penelope Fillon

Lancé sur la page Facebook « Improbables Librairies, Improbables Bibliothèques » qui réunit 235.000 amateurs de littérature, le concours a incité plus d’un millier d’internautes à chroniquer en moins de trois lignes des grands classiques de la littérature. Quelques exemples :

- A la recherche du temps perdu (Marcel Proust) : « Pas mal mais les phrases sont un peu longues. C’est un peu triste quand il ne le retrouve pas à la fin »

- L’assommoir (Emile Zola) : « Des pauvres qui picolent au lieu de travailler ! Et ça n’a pas changé ! »

- L’Odyssée (Homère) : « C’est un mec qui décide de prendre un bateau pour rentrer chez lui où sa femme l’attend. Bilan : il met 10 ans. Moralité : boire ou naviguer, faut s’décider ! »

Autant de façons de se moquer (gentiment) de la polémique entourant Penelope Fillon, soupçonnée d’avoir touché 5.000 euros de salaire mensuel entre mai 2012 et décembre 2013 pour avoir rédigé « deux ou trois notes de lectures » pour le compte de La Revue des deux mondes.

Un projet de recueil de ces fiches de lecture

« C’est assez jubilatoire, réagit auprès de 20 Minutes, Gérard Picot. Nous n’arrêtons pas de recevoir des fiches de lecture. Surtout, on se rend compte que les gens en envoient mais qu’ils lisent aussi celles des autres. Ils les ‘likent’. Ça fonctionne à plein. »

Capture de quelques fiches de lecture «comme Penelope Fillon».
Capture de quelques fiches de lecture «comme Penelope Fillon». - IMPROBABLES LIBRAIRIES

Bien sûr, quelques amateurs de littérature n’ont pas pu s’empêcher de critiquer l’initiative estimant que cette polémique ne consiste qu’à « piocher dans les caniveaux » alors que la page Facebook « Improbables Librairies, Improbables Bibliothèques » les avait habitués à proposer « une plus haute vue sur ce joli monde »…

« Mais nous sommes en plein dans la littérature, défend Gérard Picot. Si ce n’est pas de la littérature, il faut m’expliquer ce que c’est. Surtout, c’est à mourir de rire. » Et cela pourrait ne pas s’arrêter là. Après avoir partagé l’initiative auprès d’une communauté d’Oulipiens, Gérard Picot réfléchit à l’idée de regrouper toutes ces fiches de lecture dans un recueil qu’il pourrait présenter au prochain festival du livre de Villeurbanne. Il ne restera plus qu’à inviter Penelope Fillon.

Mots-clés :