TEST. GME1 de Geeks!Me: Le capteur qui mesure (aussi) notre activité sexuelle

OBJETS CONNECTES Parmi les innombrables capteurs d’activité sur le marché, le GME1 fait le buzz en proposant parmi ses mesures celles de notre activité sexuelle. Nous l’avons mis à l’épreuve.

Christophe Séfrin

— 

Parmi ses différentes fonctions, la montre GME1 est supposée évaluer notre activité sexuelle.

Parmi ses différentes fonctions, la montre GME1 est supposée évaluer notre activité sexuelle. — GEEKS!ME

Love on the bits. Si certains parmi vous se demandaient combien ils pouvaient brûler de calories durant l’acte amoureux, la montre capteur d’activité GME1 de Geeks ! Me est prête à leur donner la réponse. Après le « Quantified self » (ou l’automesure), place au « Quantified sex » ! Lancée par des Espagnols très sérieux (dont Rodrigo Silva-Ramos, cofondateur du Blackphone), ce tracker dispose outre de classiques fonctions de mesures (pas, distance, analyse du sommeil) d’une fonction « g ! love » supposée quantifier notre activité sexuelle… Un test s’imposait, non ?

Tout en délicatesse

L’idée est donc d’activer la tocante 2.0 avant… de passer à l’acte. Autant vous avertir : mieux vaut avoir un ou une partenaire consentant, sinon, le « Attend mon cœur, je mets la montre en route » au moment des préliminaires risque d’avoir l’effet d’une douche froide. Une fois la fonction « Love ON » enclenchée, la GME1 mesure le temps de l’acte, son intensité, les calories et les graisses brûlées. Moment délicat : placer la montre en position « Love OFF » lorsque l’on a… terminé. Les résultats enregistrés seront synchronisés avec l’application iOS ou Android Geeksme pour prendre la forme d’un petit graphique.

 

Une fois synchronisée avec un iPhone ou un smartphone Android, la GME1 donne son verdict… (c) GEEK ME

Il sera même possible d’apprécier « l’instant » en sélectionnant un émoticone parmi ceux proposés : Mal, Moyen, Normal, Bien, Génial. On fait dans la délicatesse, donc… Heureusement, pas de fonction de partage sur les réseaux sociaux.

Fiable face aux concurrents

Du bidon, la mesure de l’activité sexuelle ? Oui… et non. Car parallèlement à cette petite fantaisie connectée, la montre GME1 (vendue 99 euros environ) se révèle être un capteur d’activité très honorable. Il est même fiable dans ses évaluations quotidiennes lorsqu’on les compare ses mesures à celles réalisées par des trackers reconnus des marques Garmin, Fitbit ou Jawbone. De là à dire que mesurer au poignet l’activité sexuelle permet d’obtenir des résultats en phase avec la réalité… D’où une question : une ceinture connectée ne serait-elle pas plus pertinente ? Allez, on met la French Tech sur le coup !