Tour de France : Grégory Doucet annonce « une arrivée barricadée » pour l’étape Clermont-Lyon

CYCLISME Comme lors des deux premières étapes à Nice, la Grande Boucle ne sera guère accessible aux spectateurs à Lyon samedi et dimanche

Jérémy Laugier

— 

Les Niçois ont très peu eu accès aux coureurs du Tour de France, ici le 31 août. Les Lyonnais devraient vivre la même frustration samedi et dimanche.
Les Niçois ont très peu eu accès aux coureurs du Tour de France, ici le 31 août. Les Lyonnais devraient vivre la même frustration samedi et dimanche. — jeep.vidon/SIPA

Choisie par l’organisation du Tour de France pour la première fois depuis 2013, Lyon, à la fois ville arrivée samedi et ville départ dimanche, va peu goûter à l’effervescence de l’événement. En raison du contexte sanitaire actuel lié au Covid-19, des milliers de Lyonnais notamment intéressés par la fin de la 14e étape en provenance de  Clermont, avec au menu un parcours urbain de près de 15 kilomètres et trois ascensions, la côte de la Duchère, la montée de l’Observance et enfin la côte de la Croix-Rousse, devraient être déçus.

A la manière de Nice, autre grande ville déjà mobilisée sur la Grande Boucle les 29 et 30 août, des panneaux occultants pourraient être installés afin de mettre en place un huis clos sur certaines portions du parcours samedi.

« On a un Tour de France un peu particulier »

Sur BFM Lyon, le nouveau maire Grégory Doucet (EELV) a donné des éléments quant à ce dispositif : « On va barricader l’arrivée, 400 m avant, 400 m après. Cette arrivée va malheureusement se faire à huis clos. Sur d’autres tracés, plus tôt dans la ville, et bien sûr en dehors de Lyon, il y aura la possibilité de voir passer les coureurs, bien évidemment dans le respect des gestes barrières et de la distanciation physique ».

L’arrivée au niveau du pont Lafayette, et non à Gerland comme lors de l’édition 2013, s’effectuera donc dans un certain anonymat populaire. « On a un Tour de France un peu particulier cette année », en convient Grégory Doucet. Les amateurs de cyclisme lyonnais vont « un peu » s’en rendre compte samedi.