Tour de France 2018: «Il faut vraiment être con pour siffler Geraint Thomas»… La Sky toujours plus mal aimée à l’Alpe d’Huez

CYCLISME Geraint Thomas et Chris Froome ont une nouvelle fois été chahutés ce jeudi à l'Alpe d'Huez, où le Gallois a confirmé son maillot jaune en remportant la prestigieuse étape... 

Jérémy Laugier

— 

Les Sky ont vécu une dure étape ce jeudi.
Les Sky ont vécu une dure étape ce jeudi. — Jeff Pachoud / AFP
  • Même si Geraint Thomas a remporté sa deuxième étape consécutive dans les Alpes ce jeudi, la Sky n’a pas vraiment vécu une journée parfaite.
  • Plus encore que cette 12e étape extrêmement dure jusqu’à l’Alpe d’Huez, l’équipe britannique souffre de son impopularité sur le Tour, avec des sifflets fournis et même une bousculade à l’encontre de Chris Froome ce jeudi.

De notre envoyé spécial à l’Alpe d’Huez,

« Aujourd’hui, la course était vraiment trop dure pour prendre du plaisir. » Même en conservant son maillot jaune et en remportant sa deuxième étape consécutive (et majeure) dans les Alpes, Geraint Thomas n’était pas vraiment radieux ce jeudi à l’Alpe d’Huez. La facette grumpy du surprenant Gallois, qui maintient que «  Chris Froome reste notre leader », ne s’explique-t-elle vraiment que par cette redoutable ascension de 21 virages sous une chaleur folle ?

Car tout comme Froome et plus généralement l’insubmersible équipe Sky, Geraint Thomas ne voit vraiment pas sa cote de popularité s’améliorer sur les routes du Tour de France. Lors de ses deux passages consécutifs sur le podium de l’épreuve, il a ainsi été conspué par une bonne partie du public présent à l’Alpe d’Huez.

« Du moment que ce ne sont que des sifflets… »

« Ça ne fait pas plaisir à entendre, reconnaît le rouleur de 32 ans. Mais peu importe si les gens pensent ça. Du moment que ce ne sont que des sifflets… » Celui-ci fait référence à cette séquence dangereuse avec un spectateur bousculant Chris Froome durant l’ultime montée.

« Je n’ai pas bien vu la scène. Huez mais ne perturbez pas la course ! », réclame le Gallois. Qu’il se rassure, des adversaires sur cette Grande Boucle montent bien davantage au créneau pour dénoncer ces sifflets prenant de plus en plus d’ampleur. A commencer par le coureur belge d’AG2R Oliver Naesen.

« C’est honteux, c’est honteux. Ça m’énerve énormément. Il s’agit souvent d’adultes accompagnés d’enfants et sifflant un coureur [Geraint Thomas donc] qui a tout à fait le droit de courir, qui n’est pas suspendu. Il faut vraiment être stupide et con, il n’y a pas assez de mots pour dire à quel point ce sont des imbéciles. »

On pourrait presque penser que la Sky est quelque part populaire au sein du peloton du Tour de France. Presque, on a dit.

>> A lire aussi : Tour de France 2018: «Romain Bardet est au meilleur niveau de sa vie»… L’équipe AG2R peut-elle encore vraiment renverser la Sky?

>> A lire aussi : Un spectateur s'en prend à Chris Froome dans l'Alpe d'Huez

>> A lire aussi : Thomas pour le doublé... Bardet dans le bon tempo... Revivez la 12e étape...