Open d’Australie : Voracova, la spécialiste du double tchèque, rejoint Djokovic au centre de rétention de Melbourne

TENNIS La joueuse de 38 ans, qui bénéficiait jusque-là d’une exemption médicale, était passée sous les radars avant que n’éclate le « Djokogate »

A.L.G. avec AFP
— 
Renata Voracova a accepté de quitter le pays et de ne pas disputer l'Open d'Australie.
Renata Voracova a accepté de quitter le pays et de ne pas disputer l'Open d'Australie. — MIGUEL MEDINA / AFP

Après Djoko​, la chasse aux sorcières se poursuit en Australie. Les gouvernements tchèque et australien ont effet annoncé, vendredi, que le visa de la joueuse tchèque Renata Voracova avait été annulé et qu’elle se trouvait dans le même centre de rétention que la star serbe. « Renata Voracova se trouve dans le même centre de rétention que Djokovic, avec plusieurs autres joueurs de tennis, à Melbourne », a indiqué le ministère tchèque des Affaires étrangères à l’AFP dans un courriel.

Le ministère a déclaré qu’il protestait contre cette rétention mais que la joueuse, âgée de 38 ans et classée 81e mondiale en double, avait finalement accepté de quitter le pays et de ne pas participer à l’Open d'Australie « car ses possibilités d’entraînement sont limitées ».

Voracova est arrivée en Australie en décembre et a perdu cette semaine un match de double au tournoi WTA de Melbourne, aux côtés de la Polonaise Katarzyna Piter. Selon le quotidien tchèque Sport, la spécialiste du double avait, comme Novak Djokovic, bénéficié d’une exemption après avoir contracté le Covid au cours des six derniers mois.