Star déchue: En faillite, l'ex-tennisman Boris Becker met ses trophées aux enchères

TENNIS L'ancien numéro 1 mondial est déclaré en faillite depuis 2017

M.D. avec AFP

— 

Le triple vainqueur de Wimbledon touche le fond.
Le triple vainqueur de Wimbledon touche le fond. — Ruben Albarran/REX/SIPA

Déjà dans la tourmente sur un point de vue personnel, c’est au tour de ses finances d’être au plus bas. Des trophées et souvenirs personnels de la star déchue du tennis allemand Boris Becker seront vendus aux enchères en ligne à partir de lundi par la maison britannique Wyles Hardy pour éponger partiellement les dettes du champion en faillite.

Composé de 82 articles appartenant au plus jeune vainqueur de l’histoire de Wimbledon, qu’il a remporté, à l’âge de 17 ans, le lot inclut médailles, coupes, raquettes, montres et photographies. La vente s’achèvera le 11 juillet sur les montants du plus offrant à cette date, a précisé la maison Wyles Hardy sur son site.

Médaille de finaliste de Wimbledon, qui dit mieux ?

Parmi les objets mis aux enchères figurent une copie de la Challenge Cup remise à Becker par la fédération allemande de tennis après ses victoires en 1985 et 1986 à Wimbledon, la médaille de finaliste de 1990 à Wimbledon où il avait été battu par son rival Stefan Edberg, ou encore une réplique de la coupe en argent de l’US Open réalisée par le joaillier Tiffany pour sa victoire en 1989 sur Ivan Lendl.

Criblé de dettes, le triple vainqueur de Wimbledon, âgé de 51 ans, avait été déclaré en faillite en 2017. En juin 2018, il avait invoqué un prétendu statut diplomatique et l’immunité en découlant auprès de la justice britannique, stoppant ainsi au dernier moment la vente aux enchères de ses trophées et souvenirs personnels.

L’ex-numéro un mondial avait alors affirmé qu’il avait été nommé en avril par le président de la Centrafrique « attaché » auprès de l’Union européenne pour les affaires culturelles, sportives et humanitaires de ce pays. Mais le ministère centrafricain des Affaires étrangères avait rétorqué que le passeport brandi par Becker était un faux, qui venait manifestement d’un lot « de passeports vierges volés en 2014 ».