VIDEO. Roland-Garros: «Mec, mais d'où tu viens?», Zverev est devenu fan d’un journaliste à l’accent très prononcé

TENNIS Alexander Zverev a animé ses conférences de presse grâce à un journaliste anglais à l'accent à couper au couteau...

A.L.G.

— 

Zverev regarde amoureusement son nouveau pote journaliste.
Zverev regarde amoureusement son nouveau pote journaliste. — Capture d'écrans @Roland-Garros

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

Ils sont désormais inséparables. Lors de la conférence de presse d’Alexander Zverev après sa victoire au deuxième tour de Roland-Garros mercredi contre Lajovic, l’Allemand nous a offert une scène mythique au moment où un journaliste anglais lui posait une question, avec un fort accent so british. « Mec, d’où tu viens ? Du Yorkshire ? Si jamais il y a un tournoi là-bas, je viendrai, juste à cause de l’accent. J’adore, même si je n’ai rien compris à ta question ! », a-t-il plaisanté devant une assemblée hilare.

Sans se démonter, le nouveau copain de l’Allemand a répété sa question de manière plus compréhensible. « Il est évident que vous aimez le tennis… », a-t-il commencé avant de se faire à nouveau couper la parole par le n° 3 mondial : « Oui mais pas autant que ton accent, mon pote ! »

Seconde date

On attendait donc la seconde partie du sketch, vendredi après la nouvelle victoire de Zverev, contre Dzumhur cette fois-ci. A peine installé à son pupitre, Zverev a interrompu la question d’un premier journaliste afin de donner la parole à son pote : « Pour la première question, je veux mon ami du Yorshire », a-t-il exigé en se marrant. Ce à quoi Jonathan Pinfield, c’est son nom, a répondu dans la langue de Zverev « Guten tag ! », avant d’enchaîner sur une véritable question. Question que le jeune Allemand a bien pigée cette fois-ci. La suite au prochain épisode.