Christophe Dominici visé par une plainte pour vol et violences dans un magasin de Sanary-sur-Mer

CRAQUAGE L’ancien international aurait pété un plomb et dévasté une boutique de chapeaux avant de s’en prendre physiquement à la vendeuse du magasin

A.L.G.

— 

Christophe Dominici est accusé de vol et violences par une vendeuse de Sanary-sur-Mer.
Christophe Dominici est accusé de vol et violences par une vendeuse de Sanary-sur-Mer. — THOMAS SAMSON / AFP

Le Canard enchaîné nous apprend ce mercredi que l’ancien rugbyman international Christophe Dominici serait sous le coup d’une plainte pour vol et violences déposée par une vendeuse d’une boutique de chapeaux à Sanary-sur-Mer, dans le Var.

Les faits se seraient déroulés le 5 juillet dernier, au moment où l’ancien ailier était en pleines négociations pour l’éventuel rachat du club de Béziers par des Emiratis. Les tractations ont finalement pris fin sans qu’aucun accord ne soit trouvé.

Course-poursuite à Sanary

A en croire Le Canard, Christophe Dominici se serait rendu dans la boutique afin d’y trouver un Panama mais les choses auraient très vite tourné à l’embrouille. Désirant acheter « le chapeau le plus cher » du magasin, celui-ci aurait demandé à la vendeuse de le lui donner en ajoutant qu’il viendrait le payer plus tard. Face au refus de celle-ci, Dominici aurait alors retourné l’échoppe avant de pousser la dame au sol et de se faire la malle avec un… chapeau en dentelles.

Poursuivi par deux autres commerçantes ayant assisté à l’altercation, l’ancien joueur du XV de France aurait fini par abandonner son butin avant de disparaître dans la nature. La victime présumée aurait finalement appelé la police et se serait fait prescrire cinq jours d’ITT.