UBB: «Le management, c’est 70 % de mon travail», Christophe Urios prend la plume pour livrer ses secrets

RUGBY Le manager de l'Union Bordeaux-Bègles vient de publier son premier livre

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Christophe Urios, le manager de l'UBB, vient d'écrire son premier livre.
Christophe Urios, le manager de l'UBB, vient d'écrire son premier livre. — Pascal Guyot / AFP
  • Passionné de management, Christophe Urios a écrit un livre sur le sujet en collaboration avec Frédéric Rey-Millet.
  • En toute transparence, il partage sa vision des relations humaines dans son métier à travers la saison 2018/2019 du Castres Olympique.
  • Le choc face à Lyon ce samedi ? « Facile à préparer. Il n’y a aucune pression », dixit le boss de l’UBB.

Joueur, entraîneur et maintenant écrivain. Christophe Urios est un vrai touche-à-tout. Extrêmement curieux, le manager de l’Union Bordeaux-Bègles vient en effet de sortir son premier livre,15 leçons de leadership par Christophe Urios. Champion de France : Être meilleur ne s’arrête jamais, en collaboration avec Frédéric Rey-Millet (spécialiste en innovation managériale). Celui qui vit un début de saison presque parfait avec l’UBB (quatre victoires et un nul) adore le management.

Connu et reconnu pour être un très bon technicien mais surtout un redoutable meneur d’hommes avec ses équipes (Oyonnax, Castres puis Bordeaux), Christophe Uriosest un vrai passionné des relations humaines. Dans ce bouquin, il raconte en toute franchise, comme d’habitude, sa manière de manager les hommes à travers la saison 2018/2019 du CO. Pour 20 Minutes, il revient sur cette expérience inédite pour lui.

Quelle est la genèse de ce livre ?

Frédéric [Rey-Millet] m’a contacté après notre titre de champion, il venait d’écrire un livre sur le même sujet avec Pascal Dupraz (entraîneur de football) et il voulait faire la même chose avec moi. J’ai été surpris sur le moment et pas forcément chaud. Mais au fur et à mesure qu’il m’expliquait le projet, ça me tentait alors qu’au départ à aucun moment, je me suis dit, je vais écrire un livre.

Comment l’avez-vous écrit ?

On a avant tout beaucoup, beaucoup échangé ! On s’appelait tous les week-ends, avant et après les matchs. Et puis, il est venu en immersion avec nous plusieurs fois dans la saison. C’était important. Il a eu une très bonne relation avec tout le monde et notamment les joueurs.

Comme souvent, vous êtes d’une très grande franchise dans vos écrits, vous n’avez pas eu peur de dévoiler tous vos secrets ?

A aucun moment ! Pour être honnête, je ne me suis même pas posé la question. Je ne voyais pas l’intérêt d’écrire un livre pour ne rien dire ! Après, je donne peut-être des clés de mon management mais encore faut-il savoir les mettre en pratique.

Lisez-vous beaucoup ?

Oui, je lis pas mal. Après, ce n’est pas évident pendant les semaines où il y a un match. Mais le reste du temps, oui je lis beaucoup. Ça m’apaise ! Et je lis toujours des livres en rapport avec mon métier pour apprendre encore de nouvelles choses. J’essaie de m’améliorer. Je me questionne sur la réussite d’un groupe plus que d’un autre. J’essaie de comprendre comment des groupes se construisent petit à petit.

Aujourd’hui, le management est une part important de votre travail…

C’est simple, c’est 60 voire 70 % de mon travail. Je dois me manager moi-même mais surtout manager mon staff et mes joueurs. L’objectif final est toujours le même, créer une histoire autour d’un groupe, d’un match.

Justement, comment avez-vous préparé le match à Lyon, le leader du Top 14 ?

Le match contre le LOU est très facile à préparer. Il n’y a aucune pression ! Ce sont vraiment les plus belles semaines de travail. On joue contre la meilleure équipe du championnat, une équipe qui arrive à maturité. On va s’étalonner avec j’espère un peu plus de conviction que la semaine dernière à Montpellier. On en a manqué par moments.

Pensez-vous à un second livre ?

Oui, j’y travaille avec Frédéric (Rey-Millet). C’est en projet. Toujours sur le leadership car c’est quelque chose qui m’intéresse énormément et que l’on connaît très peu en France. Par exemple sur comment peut-on devenir un leader ?