Coupe du monde de rugby : Bains froids, massages et vidéo, le programme allégé du XV de France pour rejouer dimanche

RUGBY Le XV de France a à peine battu les Etats-Unis qu'il doit déjà se focaliser sur les Tonga

William Pereira

— 

Baptiste Serin et le XV de France n'ont que trois jours de repos avant de jouer les Tonga
Baptiste Serin et le XV de France n'ont que trois jours de repos avant de jouer les Tonga — Christophe Ena/AP/SIPA

De notre envoyé spécial au Japon,

C’est maintenant qu’on va savoir. Savoir si, après s’être sorti du bourbier américain mercredi à Fukuoka, le XV de France sera capable de laver l’affront de 2011 contre les Tonga. Pour y parvenir, il faudra relever un autre défi, celui de la récupération. Car le troisième match des Bleus aura lieu dimanche, à Kumamoto. Un rythme dantesque qui contraste avec ce à quoi les joueurs ont été habitués depuis le début de cette Coupe du monde. Yoann Huget, en zone mixte : « C’est marrant, on voyait toutes les équipes jouer et on a eu dix jours de repos, c’était un peu particulier. On nous a demandé via les réseaux si on était toujours à la Coupe du monde, au bout de dix jours [sans jouer]. Oui, on est bien là. »

Et ils seront donc plus que jamais là en cette fin de semaine, un défi de taille pour les joueurs, le staff, les kinés… Avec un seul maître mot, la récupération. « Bien dormir c’est très important. La récup' sera primordiale », anticipe Cyrille Baille, qui donne une petite idée de son programme de fin de semaine.

« Il va falloir faire des massages, des bains froids, mettre des bas de contention, de la récup classique. Ce qui te permet de gagner du temps sur des matchs rapprochés qu’on n’a pas l’habitude de jouer. Va falloir sortir un peu du bain de glace quand même à un moment donné sinon je vais avoir froid ! »

Exit donc les séances à haute intensité de Thibault Giroud​. A défaut d’avoir mis la main sur le programme précis du XV de France dans les jours à venir, on s’est rencardé auprès de l’entraîneur adjoint Sébastien Bruno. « Ça va être que de la récup et de la vidéo. On va aussi faire le tour des joueurs pour voir qui est en forme, qui est blessé. »

Thomas Ramos, fait partie, au même titre que Sébastien Vahaamahina et un autre joueur dont le nom n’a pas été cité, des incertains pour les Tonga, dimanche. « J’ai un peu mal à la cheville », concédait le jeune arrière après le match contre les Etats-Unis. « A chaud, je sais pas trop comment va la cheville. On verra demain au réveil comment je vais réagir et si la nuit a été bonne. » Et dire que la grande course contre-la-montre qui emmènera les Bleus au moins jusqu’à Yokohama ne fait que commencer.