Décès de Nicolas Chauvin: La France propose un abaissement de la ligne de plaquage à World Rugby

RUGBY La FFR et la LNR veulent réduire les risques lors des plaquages...

A.L.G. avec AFP

— 

Exemple d'un plaquage à l'épaule d'un Anglais sur un joueur Sud-Africain lors d'un test-match.
Exemple d'un plaquage à l'épaule d'un Anglais sur un joueur Sud-Africain lors d'un test-match. — Adrian Dennis / AFP

Des mesures concrètes : huit jours après le nouveau décès d’un jeune joueur français, la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR), ont proposé jeudi à World Rugby, la fédération internationale, d’abaisser la ligne de plaquage autorisée des épaules à la ceinture.

Les deux institutions souhaitent également interdire le plaquage à deux joueurs et pénaliser plus durement celui tête contre tête. « Le plaqueur devra donc se baisser s’il vient plaquer, au risque d’être pénalisé » a indiqué Bernard Laporte, président de la FFR, dans un communiqué commun Fédération, Ligue et World Rugby.

Un forum sur la sécurité à Paris

« Nous avons d’ailleurs proposé à World Rugby d’expérimenter ces nouvelles règles sur nos compétitions amateurs » a ajouté Laporte, sans cependant préciser quand entrerait en vigueur cette expérimentation, qui doit recevoir l’aval de World Rugby.

Par ailleurs, à l’occasion d’un forum mondial organisé par la fédération internationale sur la santé des joueurs et l’évolution des règles, les 19 et 20 mars prochains à Paris, débutera « un processus d’examen des éventuelles expérimentations de règles dans le cadre de la prochaine édition de la Coupe du Monde de Rugby » au Japon. Soit dès l’automne 2019 (20 septembre-2 novembre).