XV de France: Une enquête est ouverte après la sortie de Dupont pour un soi-disant protocole commotion

RUGBY La sortie et le remplacement du joueur n’aurait peut-être pas dû avoir lieu…

A.L.G. avec AFP
— 
La sortie d'Antoine Dupont pour un protocole commotion laisse songeurs les organisateurs du tournoi des VI Nations.
La sortie d'Antoine Dupont pour un protocole commotion laisse songeurs les organisateurs du tournoi des VI Nations. — CHRISTOPHE SIMON / AFP

Des experts indépendants analysent le remplacement sur protocole commotion du demi de mêlée du XV de France Antoine Dupont par Maxime Machenaud, samedi face à l'Irlande (13-15), a indiqué dimanche l'organisateur du Tournoi des six nations après les plaintes des Irlandais.

« Le comité de révision des protocoles pour commotion cérébrale (HIA) est en train de revisionner plusieurs incidents lors du match France-Irlande », a indiqué Six Nations Rugby Limited (SNRL) au lendemain du match remporté de justesse par les Irlandais au Stade de France.

>> A lire aussi : «Le scénario est terrible», estime Jacques Brunel (quand même fier de ses troupes)

Machenaud avait débuté le match au poste de numéro 9 avant d'être remplacé à la 67e minute par Dupont, qui s'est blessé au genou droit quelques minutes plus tard (76e). Machenaud est alors revenu sur le terrain à la faveur d'un protocole pour commotion cérébrale, déclenchant les protestations des joueurs irlandais, dont l'ouvreur Jonathan Sexton.

Les Irlandais l'ont mauvaise

Le déclenchement du protocole HIA, indiqué immédiatement par l'arbitre gallois Nigel Owens, a été confirmé par l'arbitre de touche... le Français Thomas Charabas. Ce dernier a dit se baser sur la décision du médecin officiel du match.

« Cette décision de protocole commotion ne devrait pas être cachée sous le tapis. Ce n'était rien de moins qu'un scandale », s'est indigné sur Twitter le légendaire centre irlandais Brian O'Driscoll.

« On a eu une hésitation car le médecin a estimé que c'était une commotion pour Antoine, ce qui a permis à Maxime Machenaud de re-rentrer », a commenté le sélectionneur français Jacques Brunel dimanche.

Un passif pour le XV de France

La France avait déjà été critiquée et reçu un blâme après un fait de jeu comparable lors du match du Tournoi 2017 remporté de justesse face au Pays de Galles (20-18). Les Français étaient accusés d'avoir simulé un protocole commotion afin de remplacer Uini Atonio par Rabah Slimani.

Le sélectionneur intérimaire du pays de Galles Rob Howley s'était interrogé sur « l'intégrité » du staff du XV de France, sous-entendant qu'il avait maquillé un protocole commotion pour faire entrer un pilier bien meilleur en mêlée fermée.