Caroline Garcia à Roland-Garros, le 29 septembre 2020.
Caroline Garcia à Roland-Garros, le 29 septembre 2020. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

TENNIS

Roland-Garros : Caro Garcia et Hugo Gaston pour défendre la patrie… Le programme du vendredi 2 octobre

C'est le début du troisième tour ce vendredi à Roland 

L’affiche du jour

Il ne faudra pas arriver en retard à Roland  ce vendredi. Dès 11h, ça va partir fort avec le match entre Dominic Thiem et Casper Ruud sur le Central. C’est LE match à ne pas rater. Thiem, finaliste l’an dernier et récent vainqueur de l’US Open, n’est plus à présenter. Face à lui, le petit jeune qui monte. Le Norvégien, 21 ans et déjà 25e joueur mondial, vient d’atteindre les demi-finales à Rome puis Hambourg. Ça joue fort et sans complexe. Attention les yeux.

Les favoris du jour

Hormis Thiem dont on vient de parler, l’autre favori au programme ce vendredi n’est autre que le proprio des lieux. Rafael Nadal  est prévu en match 4 sur le Philippe-Chatrier, après la victoire de Caro Garcia. Son adversaire, Stefano Travaglia, vient de sortir Nishikori mais on ne se fait pas trop de soucis pour l’Espagnol. Chez les femmes, une belle opposition attend la tête de série 1 Simona Halep, face à Amanda Anisimova.

Les Français du jour

Forcément, à force de vous raconter l’élimination d’un Français à 15h puis celle d’une Française à 16, il finit par ne plus nous en rester beaucoup. Mesurez donc votre chance d’en avoir deux ce vendredi : Hugo Gaston, qui affronte le monstre Stan Wawrinka  en match 2 sur le Lenglen et Caroline Garcia, opposée à Elise Mertens dans la foulée sur le Central. Bon, autant vous dire que nos Bleus ne sont pas favoris. Mais si on pouvait au moins vibrer un peu, ce ne serait pas de refus.

La météo du jour

On ne change pas un début d’automne qui gagne. Il va bien évidemment faire dégueu ce vendredi à Roland, entre pluie, vent et froid. Il se pourrait même que dans l’après-midi, on soit obligés de bâcher pendant un moment ailleurs que sur le Central, désormais protégé d’un toit. Bref, si vous êtes parmi les 1.000 chanceux à se rendre Porte d’Auteuil, on n’oublie pas l’essentiel : k-way et parapluie.

La phrase du jour

Quand Shapovalov perd, Shapovalov pas content. Le Canadien, sorti dès le deuxième tour jeudi au terme d’un combat de plus de cinq heures, a dégommé les organisateurs de Roland en conférence de presse : « Je pense qu’ils ne font pas du bon boulot. Il n’y a pas vraiment de bulle, surtout dans le deuxième hôtel », a-t-il commencé par dire, avant de parler de la programmation des matchs qui laisse à désirer. Sa conclusion de tout ça : « L’organisation est affreuse. »

Le pari osé du jour

Stan Wawrinka bat Hugo Gaston. C’est osé ça ? ! Non pas vraiment, ok, mais dans la manière, oui. Car on imagine notre Toulousain pousser l’ancien vainqueur de Roland au bout de sa vie dans le 5e set, après cinq heures de matchs et une bataille épique se terminant dans le blizzard parisien à l’heure de Claire Chazal (peut-être que ce n’est plus elle qui présente, on ne sait pas, on regarde que du sport à la télé). Et si vous en voulez un autre, on mise sur l’exploit de Cecchinato face à Zverev.