Roland-Garros : Le très prometteur Hugo Gaston à la conquête de Paris et de son « rêve de gosse »

TENNIS Pour sa première participation dans le tableau principal de Roland-Garros en simple, le jeune Haut-Garonnais Hugo Gaston (20 ans) commencera ce lundi contre un autre qualifié français, Maxime Janvier

Nicolas Stival

— 

Hugo Gaston, lors du tournoi Challenger de Bergame, en Italie, le 22 février 2020.
Hugo Gaston, lors du tournoi Challenger de Bergame, en Italie, le 22 février 2020. — Roberta Corradin / Pacific Press / Rex / Sipa
  • Hugo Gaston disputera ce lundi son premier tour de Roland-Garros contre un autre Français invité, Maxime Janvier.
  • A tout juste 20 ans, le médaillé d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2018 rêve de gagner un jour un tournoi du grand chelem. Mais cette année à Paris, il voudra surtout emmagasiner de l’expérience, sans se mettre trop de pression.

C’est ce qu’on appelle une progression régulière. En 2018 et en 2019, Hugo Gaston s’était arrêté au premier puis au deuxième tour des qualifications de Roland-Garros. Cette année, le jeune Haut-Garonnais, 239e mondial, a reçu une « wild card » pour intégrer le tableau principal. Il y a pire comme cadeau pour ses 20 ans, fêtés samedi. « Nous sommes déjà ravis que le tournoi se déroule, ce n’était pas gagné, remarque son entraîneur Marc Barbier. Cette invitation est un grand honneur, une grande fierté. On remercie la DTN et les organisateurs. »

« Jouer Roland-Garros, c’est un rêve de gosse et maintenant c’est un objectif, assène le gaucher, sociétaire du TC Blagnac. J’espère faire du mieux possible sans me mettre de pression. »

Un adversaire qu’il a battu début septembre

Ironie du tirage, l’espoir originaire de Fonsorbes, dans l’ouest toulousain, tombe d’entrée contre un autre « invité » français, le Picard Maxime Janvier (23 ans, 203e à l’ATP). Au début du mois, le benjamin, du haut de son 1,73 m, avait corrigé son grand compatriote (1,96 m) à Aix-en-Provence, déjà sur terre (6-3, 6-0).

« Ce match sera une nouvelle histoire, freine Marc Barbier avant les retrouvailles de lundi. On repart d’une feuille blanche. Un premier tour entre Français est toujours très particulier, surtout à Roland-Garros. » Entre le stress du grand tableau et le Covid-19 qui hante l’édition 2020 (public réduit à la portion congrue, « bulle » sanitaire pour éviter le redouté test positif), y a-t-il une place pour le plaisir ? « Hugo n’est pas quelqu’un d’anxieux naturellement, note son entraîneur. Il vit la situation de façon relâchée avec un peu d’humour et de décalage. »

Il vaut mieux car les journées peuvent être longues dans une chambre d’hôtel comme lieu de confinement hors entraînement, en attendant le grand jour. « Je joue assez bien en ce moment, je suis assez confiant, j’ai hâte de débuter le tournoi », confie le fan de Rafael Nadal qui malgré son jeune âge, a déjà compilé pas mal de miles au fil de ses longs voyages…

Victorieux fin 2017 de l’Orange Bowl, en Floride – l’un des plus prestigieux tournois juniors – Hugo Gaston a remporté un an plus tard les Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires. En janvier dernier, il a disputé son premier tournoi de grand chelem à l’Open d’Australie, en tombant les armes à la main face au plus expérimenté Espagnol Jaume Munar, en quatre sets.

Gagner à Roland, ou ailleurs

S’il ne s’est pas fixé d’objectif de résultat cette année Porte d’Auteuil, Hugo Gaston ne cache pas ses ambitions pour la suite. « Gagner Roland-Garros ou un grand chelem, c’est un objectif pour moi », assure-t-il. Tout simplement le rêve de tout tennisman français depuis 1983 et le succès de Yannick Noah à Paris… A plus court terme, le Fonsorbais reste raisonnable. « Je veux essayer d’entrer dans le Top 100 le plus rapidement possible, puis de me donner des objectifs au fur et à mesure de ma progression. »

Cette progression devrait encore continuer quelque temps à se dérouler loin des retransmissions en mondiovision. « Notre quotidien, ce sont les Challengers [la deuxième division du circuit professionnel], rappelle Marc Barbier. Bénéficier d’invitations sur de gros tournois comme Roland-Garros, c’est un plus, c’est ce qui permet de construire l’expérience. » En cas de succès sur Janvier, Hugo Gaston pourrait se coltiner le Canadien Félix Augier-Aliassime, lui aussi né en 2000, mais déjà 21e mondial.