PSG : « On se fait éliminer car le VAR n’existait pas »… Emery revient sur la remontada du Camp Nou

FOOTBALL Unai Emery a aussi envoyé un petit scud (pas méchant) à Thiago Silva

W.P.

— 

Unai Emery, après le but de l'élimination au Camp Nou
Unai Emery, après le but de l'élimination au Camp Nou — EFE/SIPA

Voilà bientôt trois ans que le Paris Saint-Germain a connu l’humiliation un soir de huitième de finale retour de Ligue des champions à Barcelone. Et Unai Emery ne l’a toujours pas oublié. Dans un entretien accordé à France Football, l’entraîneur espagnol est revenu – avec amertume, soyons honnêtes – sur cette soirée catastrophique.

« J’ai gagné le Championnat, quatre Coupes nationales et deux Trophées des champions, commence par dire le Basque. Mais l’objectif ultime, c’était la Ligue des champions​. La première année (2017), en huitièmes de finale contre Barcelone, nous faisons un match aller de très haut niveau (4-0, le 14 février). Et au retour, on se fait éliminer car le VAR n’existait pas encore (1-6, le 8 mars). On a clairement été éliminés par des décisions d’arbitrage. » Et par Di Maria qui croque. Et par des erreurs défensives. Et par la peur au ventre.

Thiago Silva défendait trop bas (surprenant n’est-ce pas ?)

Parlant de défense et de jambes qui tremblent, Unai Emery a profité de l’occasion pour coller un petit taquet à Thiago Silva. « Je voulais que l’équipe défende plus haut. Thiago Silva est un super joueur mais je voulais qu’il soit plus haut et je n’ai pas réussi à lui faire accepter cela. […] J’ai travaillé avec lui pour lui faire accepter cela mais je n’ai pas réussi. Et cette caractéristique du jeu de Thiago Silva rejaillissait sur toute l’équipe qui, sous la pression, avait une tendance naturelle à reculer. Comme au Camp Nou, la saison précédente. Pourtant, je donnais la consigne de remonter. Mais ça n’a pas été entendu… » De quoi ajouter de la matière aux défenseurs de la théorie selon laquelle le Brésilien est le principal responsable du naufrage de ses coéquipiers sur le terrain ce soir-là.