PSG-OL : L’histoire d’amour entre Cavani et le Parc n’est pas encore terminée (et c’est pour le mieux)

FOOTBALL Après son transfert avorté à l'Atletico de Madrid, Cavani a retouvé le chemin des filets au Parc des Princes

Aymeric Le Gall
— 
Contre Lyon, Cavani a inscrit son 199e but sous le maillot du PSG.
Contre Lyon, Cavani a inscrit son 199e but sous le maillot du PSG. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
  • Edinson Cavani était de retour au Parc après son transfert avorté du côté de Madrid.
  • Contre Lyon, l’Uruguayen a scellé la victoire parisienne en inscrivant le quatrième but de son équipe.
  • Il n’est plus qu’à un but d’atteindre la barre symbolique des 200 pions avec le PSG.

Au Parc des Princes,

C’était écrit, l’histoire d’amour entre Edinson Cavani et le Parc des Princes n’aurait pu se terminer sur ces vingt petites minutes disputées contre Montpellier début janvier, dans un match déjà plié depuis belle lurette. Non. Qu’on aime ou pas le PSG, qu’on aime ou pas le Matador, un départ de l’Uruguayen à l’Atletico de Madrid par la porte dérobée, en toute fin de mercato, ça aurait fait tache.

Ce ne sera pas le cas. Car Edinson Cavani a quelque chose à terminer avant de remballer son maté et de quitter le PSG. Une histoire de record et de barre des 200 buts à dépasser.

Bientôt les 200

En entrant dans le dernier quart d’heure contre Lyon et en scellant la victoire de son équipe d’une frappe tendue du droit au premier poteau, l’ancien Napolitain a presque terminé le boulot. Ce pion, le troisième de sa saison seulement, le rapproche un peu plus de ces 200 buts sous le maillot du PSG. Un chiffre que certains attaquants aimeraient déjà atteindre dans toute leur carrière.

Ce but n’était pas le plus beau qu’il a planté avec les Rouge et Bleu, mais bon Dieu qu’il fait du bien. A le voir taper un sprint et glisser sur les genoux, poings serrés, devant la tribune Boulogne, on a compris le soulagement qui était le sien après ces dernières semaines compliquées et ce fameux transfert avorté à Madrid.


« On sent qu’il est plus fort à l’entraînement, aussi parce que les choses sont plus claires après le mercato, a confirmé Thomas Tuchel en conférence de presse. Son but, c’est bien pour lui, c’est bien pour nous. » Si le coach allemand n’en fait des caisses non plus, on le devine rassuré après un mois de janvier en partie marqué par les négociations entre le PSG, les Colchoneros et le clan du joueur. Avoir un mec du niveau d’Edi sous le coude, alors même qu’Icardi marque le pas depuis quelques matchs, on a connu pire solution de rechange. Et que dire du Parc, plus gaga que jamais de son idole sud-américaine.

Cavani à « 100 % avec le PSG »

En fait, à part Diego Simeone, tout le monde semble heureux de voir le Matador six mois de plus à Paris. N’est-ce pas, Marco Verratti ? « Oui c’est clair, répond Il Bufetto. Mais vous savez, Edi n’est jamais sorti du circuit. Vous, vous ne le voyez pas mais il s’entraîne à fond tous les jours, il a toujours le sourire, il fait totalement partie de ce groupe. C’est un grand professionnel, il est à 100 % avec le PSG même s’il vit parfois des moments un peu difficiles. »

Les joueurs aussi sont conscients que leur coéquipier en a bavé cette saison. Ce n’est pas pour rien qu’on les a vus courir comme des dératés pour se ruer sur lui après son but. Un but qui pourrait bien faire office de libérateur mental, à défaut de refaire de lui un titulaire à part entière.