PSG: «Si je peux comprendre? Oui et non»... Tuchel gêné par l'hostilité du Parc envers Neymar

FOOTBALL La première victoire du PSG en Ligue 1 contre Nîmes a été marquée par des chants anti-Neymar au Parc des Princes

W.P.

— 

Thomas Tuchel est revenu sur l'accueil froid du Parc à un Neymar pourtant absent
Thomas Tuchel est revenu sur l'accueil froid du Parc à un Neymar pourtant absent — J.E.E/SIPA

De la première sortie du du PSG en Ligue 1 contre Nîmes, on retiendra davantage ce qu’il s’y est dit autour – de Neymar en l’occurrence - que de la victoire facile contre les Crocos (3-0). Et forcément, Thomas Tuchel n’a pas été épargné par les questions sur les chants hostiles du Parc des Princes à l’égard du Brésilien pendant que ses joueurs se baladaient sur le pré.

L’Allemand n’a pas botté en touche et fait part de son malaise : « C’est un peu difficile. Je ne sais pas quoi dire. Je n’ai pas entendu pendant le match ces choses. Si je peux comprendre ? Oui et non. C’est comme ça dans nos vies », a expliqué Tuchel.

« Les émotions sont graves, et toujours vives. Mais de l’autre côté, il est toujours mon joueur et je vais toujours protéger mes joueurs. Il est dans le vestiaire, il est là. Je peux comprendre que tout le monde n’a pas aimé ce qu’il a dit et a fait. On doit trouver un (juste) niveau pour exprimer son émotion », a-t-il poursuivi.

Pour Tuchel, Neymar manque au PSG

Le technicien allemand a concédé que Neymar « manquait » sur le terrain, surtout au niveau de la création. « Il peut trouver des solutions que lui seul peut trouver ! », a-t-il expliqué. « Il peut ouvrir des espaces avec des mouvements, des accélérations, des 1 contre 1, des 1 contre 2. Ça nous a manqué aujourd’hui (dimanche) pour être plus décisif en première période. Pour ça, on doit trouver d’autres solutions. Neymar a une qualité extraordinaire, et s’il n’est pas là, c’est notre défi de trouver des solutions », a-t-il dit. Après tout, c’est pas comme s’il n’avait pas l’habitude de composer sans le Brésilien.