PSG: Emery aurait mis en place des activités «sociales» pour rapprocher Cavani et Neymar

FOOTBALL Le quotidien espagnol «El Pais» évoque le plan d'Emery pour souder le vestiaire parisien...

William Pereira

— 

Unai Emery et Edinson Cavani à l'entraînement du PSG, le 21 septembre 2017.
Unai Emery et Edinson Cavani à l'entraînement du PSG, le 21 septembre 2017. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Parler de crise ne serait pas raisonnable. Le PSG est leader du championnat, premier de sa poule en Ligue des champions et invaincu depuis le début de la saison. Copie presque parfaite, il est vrai, quoiqu’entachée par la scène du penalty entre Cavani et Neymar contre l’OL. Pour ce qui est des conséquences en interne, tout est flou. Le quotidien El Pais croit en tout cas savoir qu’Unai Emery serait entré en scène pour rapprocher l’Uruguayen et le Brésilien par le biais « d’activités sociales ».

Selon le quotidien espagnol, le coach basque aurait renfilé son costume de psychologue comme à ses plus belles heures sévillanes. A l’époque, il avait réussi à se mettre la tête brûlée Ever Banega dans la poche.

L’anniversaire de Thiago Silva, première expérience (presque) concluante

Pour arriver à ses fins, Unai Emery aurait donc « décidé d’organiser des événements, des fêtes d’anniversaire et des réunions pour que Neymar et Cavani cohabitent de manière pacifique. D’après des sources internes, il s’est imposé un programme de réunions individuelles et collectives avec les joueurs ainsi qu’une série d’activités de groupe », toujours selon El Pais.

Ainsi, Emery aurait organisé un repas de groupe dans une salle du Parc des Princes, lundi, pour fêter - avec un peu de retard - l’anniversaire de Thiago Silva. De quoi faire réagir un assistant cité par le journal espagnol : « à ce rythme, on va finir par passer le réveillon ensemble ».

A post shared by Thiago Silva (@thiagosilva_33) on

La photo est belle, tout le monde sourit, ou presque. Cavani n’y figure pas, car absent (il a pourtant été invité), à l’instar de Julian Draxler que l’on dit fatigué par toutes ces « activités sociales ». Courage Unai, il y a du pain sur la planche.