PSG: Barça, Bayern ou plus simple? Découvrez le tirage potentiel de Paris en huitième de Ligue des champions (avec les pourcentages de chance)

FOOTBALL Les Parisiens ont fini deuxième de leur poule derrière le Real Madrid...

R.B.

— 

David Luiz et les Parisiens fêtent un but contre le Shakhtar le 8 décembre 2015.
David Luiz et les Parisiens fêtent un but contre le Shakhtar le 8 décembre 2015. — J.E.E/SIPA

Le PSG sera fixé lundi mais rien ne nous empêche de nous perdre en hypothèses d’ici là. Seul club français qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, Paris a fini à la deuxième place de sa poule derrière le Real Madrid et s’expose donc à un tirage compliqué. Tour d’horizon des sept adversaires potentiels du PSG.

A noter qu'à cause des petites règles de l'UEFA (deux clubs d'un même pays ne peuvent pas se jouer en huitièmes, etc...), Paris n'a pas le même pourcentage de chance de tomber sur tel ou tel adversaire. Voici le tableau

FC Barcelone

C’est l’équipe que tout le monde veut éviter. Porté une extraordinaire attaque Messi-Suarez-Neymar, le Barça est le favori à sa propre succession en Ligue des champions. Pas un bon souvenir pour Zlatan et ses potes, éliminés en quart de la C1 en 2013 et 2015 par les Catalans.

Bayern Munich

L’autre énorme morceau proposé aux deuxièmes de poule. Finalistes en 2012, vainqueurs en 2013 et présents dans le dernier carré les deux dernières saisons, les Bavarois de Pep Guardiola jouent super bien la balle et collent de bonnes trempes. N’est-ce pas Arsenal ?

Atlético Madrid

« Tiens, ça serait cool de les prendre non ? » Ben non. Deuxième du championnat espagnol, l’Atlético est l’exemple même de l’équipe chiante, prête à vous sortir aux tirs au but avec le sourire. Et puis, les partenaires d’Antoine Griezmann ont de l’expérience européenne puisqu’ils restent sur une finale en 2014 et un quart en 2013.

Manchester City

Pour la première fois, les Citizens sortent en tête de leur groupe. C’est évidemment fort mais Manchester City dépend quand même de la présence ou non d’Agüero sur la pelouse. Et comme l’Argentin est souvent blessé, il y a moyen pour le PSG de dominer une équipe pas toujours dingue en défense.

Chelsea

Ah non, pas encore. Ben si, peut-être. Après 2014 et 2015, le PSG pourrait retrouver Chelsea en Ligue des champions en 2016. Bonne nouvelle, les Anglais sont actuellement quatorzièmes de Premier League, sont péniblement sortis d’une poule abordable et José Mourinho semble avoir perdu de sa superbe. Bon, tout ça peut changer d’ici février hein.

[RESUME] Champions League : Chelsea termine devant KievChelsea s’est facilement imposé face au FC Porto lors de la…

Posté par beIN SPORTS France sur mercredi 9 décembre 2015

Zénith Saint-Petersbourg

Bourreaux des Lyonnais, les Russes possèdent un duo offensif dangereux avec Hulk et Dzyuba, respectivement auteurs de trois et six buts en C1, mais sont quand même largement prenables. Alors vous me direz, il peut faire froid à Saint-Pétersbourg en mars. Oui, mais même.

Wolfsburg

Le petit nouveau. Présents pour la première fois en huitième de finale de la C1, les Allemands ont sorti Manchester United au terme d’un match fou mardi (3-2). S'il y a de très bons joueurs comme Julian Draxler ou André Schürrle dans les rangs de Wolfsburg, ça semble quand même un peu léger pour le PSG.