Natation : Forfait pour le 50 m nage libre, Florent Manaudou n'étais «pas capable d'être à 100% »

NATATION Avec le forfait de dernière minute de Florent Manaudou, dû à une douleur au genou, le duel tant attendu avec le jeune Maxime Grousset n’aura pas lieu

A.L.G. avec AFP
— 
Le forfait de Manaudou à Limoge ne devrait pas l'empêcher de se qualifier pour les Championnats du monde et d'Europe cet été.
Le forfait de Manaudou à Limoge ne devrait pas l'empêcher de se qualifier pour les Championnats du monde et d'Europe cet été. — Damien MEYER / AFP

Attendu ce samedi aux Championnats de France de natation de Limoges, où son duel avec le jeune Maxime Grousset, 22 ans, devait être l’affiche de la journée, Florent Manaudou a annoncé vendredi qu’il déclarait forfait pour les séries et la finale du 50 libre en raison d’une douleur à un genou. En cause, une forme physique moyenne due à une inflammation du genou gauche, survenue après avoir nagé le 50 m brasse, jeudi. « Je n’aime pas du tout nager quand je ne suis pas à 100 % », a-t-il déclaré.

« Je suis un peu comme une voiture de course. Je peux aller très vite quand tout va bien, mais dès qu’il y a un truc qui ne va pas, ça impacte énormément mes performances, a poursuivi le champion olympique 2012. Je n’aurais pas été capable d’être à 100 % et je n’aurais pas passé une bonne journée. Donc je préfère déclarer forfait. »

Un boulevard pour Grousset

En l’absence de Manaudou, Grousset apparaît donc plus que jamais comme le favori de la finale prévue à 18h30. « Je pense qu’il est peut-être un peu triste de ne pas m’avoir à côté de lui parce qu’on est un bon duo, on se fait la course toute l’année », a concédé Manaudou. Donc c’est vrai que c’est dommage de ne pas pouvoir faire ce 50 ensemble, mais il y en aura d’autres. »

Outre l’opposition avec Maxime Grousset, l’enjeu de la finale était aussi la qualification pour les Championnats du monde et d’Europe cet été. Sauf surprise, Manaudou devrait tout de même assurer sa participation aux deux rendez-vous internationaux grâce à son chrono réalisé l’été dernier en finale des Jeux olympiques de Tokyo, où il a pris la médaille d’argent (21 secondes 55/100e). Cette semaine il a déjà validé sa qualification sur 50 m papillon.