France - Allemagne : À quelle heure et sur quelle chaîne voir le quart de finale du championnat du monde de handball

Handball Mercredi à 20h30, les Bleus affrontent la Mannschaft pour tenter de valider leur billet pour le dernier carré du Mondial, en Pologne et en Suède

20 Minutes avec agences
— 
De retour de blessure lors de la victoire contre l'Espagne, Dika Mem a pu reprendre le rythme de la compétition avant le quart de finale décisif face aux Allemands.
De retour de blessure lors de la victoire contre l'Espagne, Dika Mem a pu reprendre le rythme de la compétition avant le quart de finale décisif face aux Allemands. — PressFocus
  • Première du groupe I, l’équipe de France a remporté tous ses matchs et arrive en pleine confiance dans ce quart de finale du Mondial.
  • Les hommes de Guillaume Gille retrouvent l’Allemagne, deuxième du groupe III après sa défaite contre la Norvège lors de la dernière rencontre.
  • La rencontre se jouera à l’Ergo Arena de Gdansk (Pologne), pouvant accueillir 11.409 personnes.

Les choses sérieuses commencent pour les Bleus. Dans la ville polonaise de Gdansk, rendue célèbre par la révolte syndicaliste de l’ancien prix Nobel de la paix Lech Walesa, l’équipe de France s’apprête à livrer une bataille capitale. Il faut dire que ce quart de finale du championnat du monde oppose deux des plus grandes nations du handball. Pour ce choc, les hommes de Guillaume Gille pourront compter sur le retour de leur légende Nikola Karabatic. On en salive déjà…

À quelle heure et sur quelle chaîne voir le quart de finale France - Allemagne ?

Le quart de finale du championnat du monde entre l’équipe de France et la Mannschaft sera diffusé sur sur TFX, en clair, et sur beIN Sports 1, uniquement pour les abonnés, ce mercredi 25 janvier à 20h30. Vous pouvez également suivre le match de quart de finale France - Allemagne en direct sur 20minutes.fr via notre live commenté.

Les Bleus tournent à plein régime

Auteurs d’un sans-faute lors du tour principal, avec notamment un succès de prestige contre l’Espagne lors de la dernière journée (28-26), les Bleus abordent la phase décisive de ce championnat du monde avec tous les voyants au vert.

L’arrière droit Dika Mem, de retour de blessure contre la Roja, semble avoir retrouvé sa condition physique au meilleur moment. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde, le talent et la force de frappe du joueur du Barça seront sans doute essentiels face aux Allemands.

Alors qu’il fête ses 20 ans en Bleu, Nikola Karabatic (38 ans) sera lui aussi présent mercredi soir, après avoir été éloigné des parquets pour une contusion au pied. Véritable icône du handball mondial, le quadruple champion du monde pourra apporter son aura et son expérience à ce groupe qui s’est fortement rajeuni. D’autant qu’il pourrait s’agir de son dernier match de championnat du monde. Mais on ne préfère pas y penser…



Portés par son armada de gauchers exceptionnels (Mem, Remili, Richardson, Porte et Lenne), les Bleus savent comment faire mal à leur rival, privé de nombreux cadres.

Il leur faudra aussi corriger les imprécisions de début de match face à la Roja et une inefficacité dont ils ne nous avaient plus habitués (13 buts en première période seulement).

Dans les buts, Vincent Gerard, auteur d’un 16/41 aux arrêts face aux Espagnols, a prouvé qu’on pouvait compter sur lui.

Les champions olympiques, qui bénéficient d’un jour de repos supplémentaire par rapport à leurs adversaires, sont favoris mais devront se méfier de la jeunesse allemande.

La Mannschaft et la Knorr dépendance

Malgré son jeune âge (22 ans), le demi-centre Juri Knorr est le véritable meneur de cette équipe allemande. Tout le jeu passe par lui, et penche fortement à gauche. En première mi-temps face aux Norvégiens, le joueur des Rhein-Neckar Löwen a affolé les compteurs avec un 7/8 aux tirs et 4 passes décisives.

Sa prestation n’a cependant pas suffi à empêcher la victoire de la Norvège lors du dernier match. La faute à un grand Torbjorn dans les buts (12 tirs repoussés sur 22) et à l’exclusion du prodige allemand. La Mannschaft aura donc comme « punition » d’affronter l’ogre bleu.

Cependant, Knorr ne sera pas le seul joueur à surveiller comme le lait sur le feu. C’est tout un collectif qui peut poser bien des problèmes aux Bleus si leur organisation défensive fait défaut.

L’excellent gardien Andreas Wolff a aussi les moyens de contrarier les projets offensifs des Français. Les Bleus ne se sont plus inclinés face à l’Allemagne depuis janvier 2013, soit presque dix ans jour pour jour, et comptent bien poursuivre leur série ce soir.

Au bord de la mer Baltique, cette affiche du Mondial promet de faire des étincelles. D’autant que les triples champions du monde (1938, 1978 et 2007) restent sur une défaite contre les Français lors des derniers Jeux olympiques, en phase de groupes, à Tokyo (30-29). L'heure de la revanche a sonné !