20 Minutes : Actualités et infos en direct
FootballRenard a fait trembler les murs pour pousser les Bleues à la victoire

Equipe de France féminine : « L’impression d’être avec les Saoudiens »… Hervé Renard a fait trembler les murs

FootballL’équipe de France s’est qualifiée pour le Final 4 de la Ligue des nations, vendredi soir, en battant l’Autriche. Mais, à la mi-temps, le sélectionneur a mis la pression à ses joueuses
Herve Renard lors du match face à la Norvège en octobre.
Herve Renard lors du match face à la Norvège en octobre. - AFP / AFP
Antoine Huot de Saint Albin

A.H. avec AFP

Agacé par la première période mièvre de l’équipe de France féminine de football, contre l’Autriche (3-0), Hervé Renard a reconnu que les murs des vestiaires ont « un peu tremblé » à la mi-temps, même si les Bleues étaient en tête (1-0). « On n’était pas satisfait », a-t-il expliqué quand on lui a demandé si les murs avaient tremblé dans les vestiaires à la pause.

Critiquant le manque de détermination de ses joueuses pendant quarante-cinq minutes, l’ancien coach de Lille ou Sochaux a haussé le ton et la capitaine, Wendie Renard, a elle aussi pris la parole. « On a l’impression qu’il faut toujours mettre un petit coup de pression. J’avais l’impression d’être avec les Saoudiens », a-t-il ajouté en référence à un coup de gueule célèbre à la pause du Argentine-Arabie saoudite de la dernière Coupe du Monde, où il avait demandé de façon véhémente à un de ses joueurs chargé de défendre sur Lionel Messi s’il ne voulait pas demander un autographe à l’Argentin.

Fort heureusement, le deuxième acte a été de bien meilleure facture et « on a fait preuve de réalisme ce soir, chose qu’on n’avait pas réussi à faire contre la Norvège (0-0) », a-t-il souligné en guise de bon point. Hervé Renard a également mis en avant le retour réussi de Marie-Antoinette Katoto, remplaçante mais buteuse, après un an et demi d’indisponibilité sur blessure, ou les belles prestations d’Amandine Henry au milieu et Griedge Mbock en défense.

Sujets liés