Girondins de Bordeaux : Le club a choisi David Guion pour sauver sa tête en Ligue 1

FOOTBALL L'ex-entraîneur du Stade de Reims devrait s'engager pour un an et demi avec les Girondins de Bordeaux

Clément Carpentier
David Guion devrait devenir le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux.
David Guion devrait devenir le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux. — PASCAL GUYOT / AFP
  • Les Girondins de Bordeaux ont choisi David Guion pour succéder à Vladimir Petkovic et surtout sauver le club de la relégation en Ligue 2.
  • Celui qui a quitté le Stade de Reims en mai dernier devrait s’engager pour un an et demi avec les Marine et Blanc.
  • En attendant, le club n’a toujours pas trouvé d’accord financier avec l’ancien sélectionneur de la Nati.

C’est donc lui l’heureux élu. David Guion, 54 ans, a été choisi ce mercredi soir par la direction des  Girondins de Bordeaux pour prendre la succession de Vladimir Petkovic et sauver les Marine et Blanc la relégation en Ligue 2. Les deux parties doivent désormais se mettre d’accord sur le plan contractuel et financier. Un bail d’un an et demi est évoqué par un proche du club au scapulaire.


Retenu parmi de nombreux candidats (Bettoni, Marsch ou encore le duo Ranieri-Sacramento selon Sud Ouest), David Guion avait au final le meilleur profil pour Gérard Lopez, le propriétaire et président des Girondins et son directeur technique, Admar Lopes : francophone, connaisseur de la Ligue 1 et surtout de la lutte pour le maintien, solidité défensive de ses équipes, financièrement abordable… Bref, il cochait de nombreuses cases malgré, peut-être, un manque de charisme par rapport à d’autres. Sur le papier, ce n’est en effet pas le nom le plus clinquant. Mais pour rappel, celui qui est passé par Chambéry et Cannes au cours de sa carrière avait quitté son poste en Champagne en fin de saison dernière après neuf ans de bons et loyaux services dont quatre en tant qu’entraîneur principal avec à son crédit une montée en Ligue 1 et trois maintiens confortables. Solide.

Bompard désiré mais pas (encore) contacté

En Gironde, David Guion ne débarquera pas avec son fidèle adjoint, Stéphane Dumont, devenu l’été dernier le coach de Guingamp. Mais, il pourrait venir avec un autre homme récemment passé par le club breton, Frédéric Bompard. C’est le nom qu’il a glissé à la direction bordelaise selon les informations de 20 Minutes. Les deux hommes sont de très bons amis et se côtoient notamment régulièrement à Reims où ils vivent. Reste maintenant à savoir si ce dernier sera partant sachant qu’il a déjà refusé deux offres de ce type cette saison. Ce jeudi midi, Frédéric Bompard ainsi que son entourage n’avaient toujours pas été contactés par les Girondins de Bordeaux, ni même par David Guion. Lui passe actuellement sa VAE (validation d’acquis d’expérience) pour obtenir en mai prochain son BEPF (Brevet d’entraîneur professionnel de football) afin de devenir à court terme aussi entraîneur principal. Pour la petite histoire, Frédéric Bompard a sauvé la saison dernière Guingamp de la relégation en National avant de quitter le club faute de diplômes suffisants.

Frédéric Bompard pourrait venir avec David Guion.
Frédéric Bompard pourrait venir avec David Guion. - BORIS HORVAT / AFP

De toute manière, il n’y a pas urgence. En effet, si les deux hommes sont réunis, ils ne feront leurs premiers pas au château du Haillan que lundi prochain. Ils ne seront pas sur le banc à Lens dimanche (17 heures). C’est le duo d’intérimaires constitué de Jaroslav Plasil et André Monteiro qui dirigera les Girondins de Bordeaux. Les deux hommes ont pris cette semaine le relais de Vladimir Petkovic, mis à pied par sa direction lundi après la nouvelle déroute subie… à Reims (0-5).

Petkovic réclame entre 3,5 et 4 millions d’euros

Depuis, il n’y a pas eu de grandes avancées entre le club et son désormais ex-entraîneur. L’ancien sélectionneur de la Nati ne compte pas partir les mains vides. Ce mercredi soir, il n’y avait aucun accord entre les deux parties. On en est même loin puisque les négociations n’ont pas débuté. Et personne ne compte faire de cadeaux à l’autre. Selon les informations de 20 Minutes, Vladimir Petkovic réclame entre 3,5 et 4 millions d’euros aux Girondins pour son licenciement. Cela représenterait à peu près les deux ans et demi de salaire (150.000 euros par mois) que lui doit encore le club. Gérard Lopez compte bien négocier ce montant avec le Suisse. C’est l’option numéro 1.

Mais le président des Marine et Blanc et ses équipes réfléchissent aussi à une fin à la « Bielsa » comme au Losc en 2018. C’est-à-dire à un licenciement pour faute grave avec rendez-vous devant les Prud’hommes dans quelques mois. Il y aurait eu des manquements de la part de Vladimir Petkovic. Le club n’est en tout cas pas forcément pressé de régler ce cas. Cela pourrait aussi permettre de ne pas sortir un euro de la poche dans un premier temps…