OL-PSG : « L’enthousiasme » d’Edouard Michut et Xavi Simons peut-il secouer cet intrigant milieu de terrain parisien ?

FOOTBALL L’entrée en jeu des deux joueurs de 18 ans, à 20 minutes de la fin d’OL-PSG (1-1), dimanche à Décines, a changé le visage offensif parisien

Jérémy Laugier
— 
Thilo Kehrer (à gauche remercie Edouard Michut (numéro 38) pour sa passe décisive, tandis que Xavi Simons (à droite) a aussi joué un rôle dans l'action décisive.
Thilo Kehrer (à gauche remercie Edouard Michut (numéro 38) pour sa passe décisive, tandis que Xavi Simons (à droite) a aussi joué un rôle dans l'action décisive. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • L’OL et le PSG se sont quittés sur un match nul (1-1) plutôt logique dimanche soir.
  • Parmi les principales satisfactions parisiennes, outre Marquinhos et Kylian Mbappé, on a retenu la prestation pleine de fougue de Xavi Simons et d’Edouard Michut (18 ans).
  • Les deux « titis » sont impliqués dans l’égalisation de Thilo Kehrer (1-1, 76e), avec une passe décisive d’Edouart Michut au passage.

Au Parc OL,

En une seule action, on a quasiment vu davantage de milieux de terrain parisiens tranchants (à savoir deux) dans la surface de l’OL que durant tout le reste de ce choc de Ligue 1. Au vu de la terne prestation du trio dans le cœur du jeu Ander Herrera-Leandro Paredes-  Georginio Wijnaldum, et à moindre mesure Marco Verratti à leurs côtés, les entrées en jeu combinées d’Edouard Michut et  Xavi Simons (18 ans) ont revitalisé le milieu de terrain du PSG dans les 20 dernières minutes de la rencontre (1-1).

« Dans la circulation du ballon, nous avons été lents en première période », reconnaît Mauricio Pochettino. C’est peu de le dire et on ne voyait pas bien comment le leader du championnat pourrait s’en tirer à Décines sans passer par un énième exploit individuel de Kylian Mbappé. L’éclair est finalement venu des jeunes, avec un appel bien senti d’Edouard Michut, dont le ballon en retrait a été parfaitement exploité par Thilo Kehrer (1-1, 76e), lui aussi entré en jeu sept minutes plus tôt. Le culot et la simplicité du tandem Michut-Simons ont contribué à donner enfin du mordant au jeu offensif parisien.



« Il fallait essayer d’apporter quelque chose de nouveau »

« Les changements sont faits pour apporter de la fraîcheur et les trois entrants ont amené à cette équipe de l’enthousiasme et de l’énergie dont on avait besoin », a reconnu l’ancien coach de Tottenham. Avec une seule minute de temps de jeu combiné durant les 11 premiers mois de l’ère Pochettino (pour Michut lors d’un 0-4 à Dijon en février 2021), le tandem a su pleinement exploiter ses récentes apparitions en Coupe de France. « Tu dois profiter de chaque opportunité, c’est le foot », résume le prometteur milieu néerlandais à la longue chevelure blonde, en fin de contrat dans cinq mois. Egalement sans complexe à ses côtés, son acolyte « titi » Edouard Michut a renchéri dans une version classe biberon de la zone mixte.

 On est super contents quand on rentre dans des matchs comme ça. Il fallait essayer d’apporter quelque chose de nouveau et je pense qu’on a su le faire. On bosse chaque jour à l’entraînement pour que ces moments-là arrivent. Ce n’est pas de la pression mais que du plaisir d’entrer sur le terrain avec le PSG. On ne peut pas être stressés, on est forcément fiers. »
 

« Ce sont des garçons qui sont déjà prêts mentalement »

Dix ans après son arrivée au PSG, Marco Verratti est lui aussi fier de voir ses possibles successeurs toquer avec insistance à la porte de l’équipe première. « Ça fait plaisir, ils ont mérité leur chance, explique le « Petit Hibou » transalpin. Ils s’entraînent toujours bien. Ce sont des garçons qui sont déjà prêts mentalement. Edouard a fait une passe décisive, Xavi court partout et il sait jouer dans plusieurs positions. »

Le prometteur milieu de terrain néerlandais Xavi Simons (18 ans) parvient actuellement à grapiller du temps de jeu auprès de Mauricio Pochettino.
Le prometteur milieu de terrain néerlandais Xavi Simons (18 ans) parvient actuellement à grapiller du temps de jeu auprès de Mauricio Pochettino. - Laurent Cipriani/AP/SIPA

L’un comme l’autre ont su aborder l’intimidant contexte d’une affiche au Parc OL (certes limité à 5.000 spectateurs) avec autant de décontraction que les déplacements au Hainaut et à la Rabine. « On a de très bons joueurs à l’académie et je crois que le club essaie de donner la chance à des jeunes », indique Xavi Simons. Celui que les supporteurs parisiens attendent au plus haut niveau depuis son arrivée en 2019, en provenance du Barça, est bien placé pour savoir que ce constat est fragile. Comme à peu près tout au sein de ce PSG.