OL-PSG : Lyon prend un point mérité même si Mbappé a manqué de réussite...le match à revivre en direct (1-1)

FOOTBALL Premier choc de l'année qui n'a pas la même signification comptable pour les deux équipes

J.L.
— 
Mbappé et les Parisiens bien pris par les Lyonnais.
Mbappé et les Parisiens bien pris par les Lyonnais. — Jeff PACHOUD / AFP



Et hop, on vous laisse avec le débrief vidéo de cette rencontre, avec au menu du Bruno G., du Lucas Paqueta, du Marco Verratti et du Kylian Mbappé. Bonne nuit à toutes et à tous.

 

Le dernier centre d'Emerson dans les bras de Keylor Navas. Ca se termine là-dessus. Match nul logique de mon point de vue, le PSG a eu beaucoup d'occasions et lyon a été solidaire jusqu'au bout. Mais ça ne fait pas vraiment les affaires lyonnaises au classement...Notre correspondant au Parc OL vous prévoit plein de papier pour demain matin, des bises tout le monde.
90e : Le patron Marquinhos encore sur la combinaison entre Aouar et Cherki. C'était la balle de match, encore qu'avec l'OL et le PSG, il ne faut jurer de rien
88e : La panique dans la défense lyonnaise c'est quelque chose. Boateng à deux doigts de la rentrer dans son but comme un grand. Cherki sagouine un nombre de ballons devant à jouer des un contre quatre sans espoir...
85e : Tacle criminel d'Emerson sur Verratti. C'est carton jaune orangé franchement, il a de la chance que Letexier n'appelle pas la VAR. Même si dans l'esprit le joueur prêté par CHelsea n'y va pas pour faire mal
83e : OH MBAPPEEEEEE !!!! QUEL PRALOCHE PLEIN POTEAU . Lopes n'avait pas bougé une oreille sur ce coup-franc rentrant. Quel geste bordel, il est pas verni Kyly ce soir.
81e : POPOPO on a tous cru au penalty sur Nuno Mendes, ça se joue à un demi-centimètre mais ce n'est qu'un coup-franc. Gros chantier du défenseur portugais en 2e mi-temps.
78e : Tout est donc en place pour un but de Kylian aux alentours de la 85e. Confiance en mes Lyonnais pour tout gâcher. Pire équipe du championnat sur le dernier quart d'heure, ça bouge pas.
76e : LE BUUUUUUUUUUT PARISIEN !!!! Petite cagade d'Emerson qui glisse ou tacle, enfin j'en sais rien. Ca gêne un peu Lopes qui dévie du pied trop mollement. Ca sentait le KO des deux côtés, ça bascule côté parisien, as usual.
74e : L'armée blonche qui fond sur le portaur du ballon mais Rayan Cherki s'excentre un peu trop et finit par frapper petit filet. Attention à ne pas regretter toutes ces possiblités côté lyonnais.
72e : OH KYLIAN TU CROQUES !!!! Ouverture magique du petit Hibou pour la grnouille de Bondy qui envoie une saucisse dans le virage. C'était pourtant un vrai ballon d'égalisation.
69e : Complètement rincé, Paqueta est relayé par Rayan Cherki à qui on va demander les mêmes efforts défensifs, avant de penser à briller avec le ballon.
66e : Plus on avance et plus je suis impatient de découvrir le scénario qui va voir l'OL perdre au bout du temps additionnel. Pas vous ? Kehrer et Simmons vont rentrer. Une pièce sur Dagba et Wijnaldum. Je me mouille pas trop. Et madame (Edouard) Michu aussi. A la place de Paredes. Ah ben non Herrera. Donc Wijnaldum reste sur le terrain. Qu'est ce qu'on rigole.
63e : Attention à ne pas s'emballer quand même Maxence Caqueret. Beau petit joueur mais il a tendance à perdre des ballons faciles au milieu. Encore un qui aurait pu coûter cher à l'instant.
60e : OH QUELLE OCCAZE POUR l'OL !!!! Contre assez fabuleux avec une feinte de corpis au milieu, Dembélé se l'amène comme il faut avant de buter sur Navas. Ca revient ensuite sur Aouar contré à bout portant par Presnel je crois. Paris a eu très chaud
57e : La physionomie est toujours un peu la même et POchettino n'a pas beaucoup d'armes à disposition pour coacher. Peut-être le petit SImmons, qui a toujorus été intéressant quand il a joué
54e : LUKEBA LE SAUVETAGE !!! Le nouvel Umtiti du centre de formation lyonnais qui mt le tibia devant Icardi après un centre merveilleux de Nuno Mendes. L'OL s'en sort bien sur cette action. Le Portugais a un beau pied gauche, même quand il n'est pas vraiment décalé pour centrer.
51e : EMERSON A CÔTE ! Premier contre lyonnais avec les deux latéraux très hauts. L'Italien croise bien sa frappe, mais ça file un petit mètre à côté. Le hérisson pique encore
49e : Grosse séquence de possession parisienne pour commencer cette 2e mi-temps. Ca ne paye pas mais ça marque les organismes, comme une bonne séance de pick and go au rugby
46e : Allez on y retourne. Neuvième fois que le PSG est mené au score cette saison, il n'a perdu qu'une fois. Autant dire que c'est pas fait pour l'OL, qui, au contraire, a perdu environ 453 points dans le dernier quart d'heure.
Mi-temps au Parc OL. Lyon rentre avec un but d'avance pas immérité même si ça ne tenait plus qu'à un fil sur les dernières minutes. Bon coup pour le moment, mais on sait combien de points pont perdu les Lyonnais en fin de match, personne ne va s'emballer sur le banc de Peter Bosz.
43e : Sinon faudrait qu'on se parle du match lunaire de Wijnaldum. Sert à rien. On sait même pas qu'il est là. La plus mauvaise recrue de la saison de L1 ou pas loin, à ce niveau de salaire
41e : POTEAU POUR KYKY !!! Corner mal renvoyé, on sait qu'il va enrouler, je pense que Lopes est dessus mais elle part vite quand même la saloupiotte. L'OL sur le rupteur là
40e : Joli jeu à deux entre Mbappé et Icardi mais il aurait fallu que l'aciton soit inversée, puisque on connaît la charrette de l'Argentin lancé face au but.
37e : OH LUBEKA PAS LOIN DE L'AUTO GOAL . Gros temps fort parisien et le défenseur lyonnais obligé de se jeter dans ses six mètres avec la menace Mbappé dans son dos. Pfiou Lopes en rigole, il peut.
34e : MARQUINHOS QUEL HOMME . En un contre un face à Aouar qui est chaud comme la braise, il le laisse faire son move préféré avant de le croquer en vitesse. Pour une fois il y avait mieux à faire avec Paqueta seul de l'autre côté...
32e : Da Silva je pense qu'il connait la date des dernières selles de Kylian tellement il le colle de près. Bon là il était archi battu mais petite faute pour arrêter l'action, à l'ancienne
29e : Oh ce contrôle orienté d'Houssem encore j'ai les papilles qui vibrent. Dommage que Dembélé ne propose pas une meilleure solution derrière parce que bon la frappe d'Aouar on la connaît hien. S'il est pas dans les six mètres c'est mon fils de trois ans avec un ballon en mousse.
26e : Le contrôle de Kyky qui lui échappe de rien mais Lopes avait jalli comme un tigre du Bengale. Dans la foulée Paqueta fait des choses interdites aux moins de 18 ans avec le ballon. Grrrrrr....
23e : LOPES LA CLAQUETTE DU BOUT DES DOIGTS !!! Marquinhos avait enroulé sur une passe intérieure de toute beauté d'Herrera. Ca se précise cette affaire quand même, l'OL est bien trop bas
21e : OH PAREDES LA BELLE OGIVE !!! L'Argentin profite d'un coulissage un peu tardif aux 25 mètres. Un point flottant du droit bien boxé par Lopes, mais les Parisiens commencent à trouver des solutions.
19e : PAQUETAAAAAA ENCORE !!!! Nouveau contre à mille à l'heure après une superbe relance d'Emerson le long de la ligne de touche. LE Bréislien arrive à se faufilier pied gauche mais c'est sur Navas.
16e : Bon passage lyonnais avec Aouar qui régale entre les lignes et tente un petit pont couillu dans la surface. Peut-être le meilleur joueur de champs lyonnais cette saison, que son club ne retiendra pas en cas de belle offre en janvier, crois-je savoir...
13e : Je sais pas si les Lyonnais ont fait deux passes de suite depuis le but. Par contre ça tacle commee des morts de faim, il y a une ou deux chevilles parisiennes qui vont bien dormir ce soir (avec de l'ibuprofène)
10e : Les Parisiens sont vexés et se ruent sur la cage de Toto Lopes de manière un peu désordonnée. Avec ce faux huis clos on se croirait le dimanche à champigny le long de la main courante, c'est assez marrant à entendre.
7e : PAQUETA GOLAZOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!! J'allais vous parler de la mine d'Herrera juste avant et le contre se termine par une frapasse croisée de Lucas Paquetinho sur une ouverture caviar de son poto Guimaraes. 1-0
5e : HOUSSEM LE PREMIERS FRISSON . Boulette de Paredes au milieu, accélération maison d'Aouar qui dépose Marquinhos mais il est excentré et l'arrêt de Navas n'est pas vraiment difficile.
3e : Curieux de voir l'état d'esprit de Paqueta qui a eu beaucoup de mal à finir son année pour le dire gentiment. Surtout trois jours après un petit article de l'Equipe fort à propos sur un supposé intérêt de Leonardo pour cet été...
1e : C'EST PARTIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. De grandes bâches recouvrent les deux principales tribunes sur les plans télé. Ca cache la misère comme on dit, et il va falloir s'y habituer de nouveau au vu de la situation sanitaire
20h40 : 5.000 personnes attendues ce soir,d ans le respect de la distanciation sociale et des gestes barrières. Ca ne va donc pas être très juanita banana en tribune, mais c'est peut être pas plus mal vu les derniers exploits de certains débilos en tribune


 

20h : Côté parisien, c'est la compo attendue, encore que Dagba, on l'a pas trop vu venir. Wijnaldum complètera le trio offensif comme à Vannes, tout ça est de fort bonne tenue malgré les absents (Messi, Neymar, Gueye, Hakimi...)


 

19h55 : La compo lyonnaise vient de tomber. Toujours ce 3-4-3 qui n'avait pas convaincu grand-monde avant la trêve, avec un côté droit Da Silva-Dubois pour contrôler Mbappé. Maman j'ai peur


 

19h45 : Salut les minutos et les minutas, en attendant que j'aille coucher la marmaille, (et vous la vôtre, qui sait), je vous laisse un peu de lecture sur le feu

 

 

Jusqu’ici, la saison lyonnaise ressemble à bel accident industriel, entre le comportement inqualifiable , l’incapacité des joueurs à appliquer ce que demande un entraîneur sur la sellette,de tout un club dans l’incompréhension générale. Mais puisque les écarts ne sont pas encore définitifs et que certains ont peut-être pris des bonnes résolutions au passage de la nouvelle année, il n’est pas interdit de croire à un une deuxième partie de saison canon «ASM style 2020-2021». Pour croire à ce scénario rêvé, rien de tel qu’une perf de haut vol contre le leader parisien, qui se présente bien diminué au Groupama Stadium mais qui peut compter sur la présence de Kylian Mbappé. L’attaquant français, à qui il a déjà collé quelques trempes monumentales en carrière. Une de plus à venir ce dimanche soir ?

 

» Coup d’envoi à 20h45, ne soyez pas en retard