Monaco-Bordeaux : « Il n’a jamais lâché »… Edson Mexer, la revanche du mal-aimé aux Girondins

FOOTBALL Très critiqué et même mis au placard l'année dernière, le défenseur mozambicain a retrouvé son niveau et une place de titulaire en ce début de saison

Clément Carpentier
— 
Edson Mexer, le défenseur des Girondins de Bordeaux.
Edson Mexer, le défenseur des Girondins de Bordeaux. — Daniel Vaquero/SIPA
  • Les Girondins de Bordeaux se déplacent ce dimanche (15 heures) à Monaco à l’occasion de la 9e journée de Ligue 1.
  • De retour au premier plan, Edson Mexer sera de nouveau titulaire en défense.
  • Le défenseur mozambicain revient de nulle part après avoir été écarté du groupe la saison dernière et invité à quitter le club depuis un an et demi.

Une sorte de pestiféré. Voilà comment était considéré Edson Mexer depuis plus d’un an aux Girondins de Bordeaux. Mais le défenseur mozambicain est en train de signer un retour au premier plan que personne, mais vraiment absolument personne n’avait vu venir. Il y a quelques semaines, le club faisait encore tout pour lui trouver une porte de sortie. La nouvelle direction était même prête à l’envoyer à Boavista (Portugal), autre club propriété de Gérard Lopez.

Finalement, Mexer est resté. Et si les Bordelais restent pour le moment englués dans le bas du classement (16e place) de la Ligue 1 avant de se déplacer à Monaco ce dimanche (15 heures), ils vont tout de même un peu mieux (trois matchs sans défaite). Et l’ancien défenseur du Stade Rennais n’y est pas pour rien, au-delà de son but égalisateur face aux Bretons il y a une semaine. Les Marine et Blanc ont la pire défense du championnat (17 buts encaissés en huit matchs), mais on se demande bien où en serait cette équipe sans les performances plus que correctes du Mozambicain, pourtant encore au fin fond de la cave fin août.

Mis au ban, il « a très mal vécu » la saison dernière

Une cave dans laquelle il avait même été enfermé à double tour pendant plusieurs mois la saison dernière. Entre la fin prématurée de la saison 2019-2020 et sa mise au ban lors de la première partie de la suivante, Edson Mexer n’a pas porté le maillot des Girondins pendant presque un an en Ligue 1 (du 8 mars 2020 au 21 février 2021). « La saison dernière a été difficile pour lui, explique son entourage, il l’a très mal vécue ! Déjà d’être loin des siens puisque au départ sa famille n’était pas là [en raison du Covid-19] puis il y a eu les blessures et sa mise un peu à l’écart du groupe. Mais bon, il n’a jamais lâché. Ce n’est pas dans sa nature. » Et le défenseur de 33 ans a fini par s’imposer (neuf titularisations en fin de saison).

Après deux mois de compétition, il est toujours là et bien là. Edson Mexer en est même à six titularisations en huit matchs. Pourquoi ? D’abord parce que le joueur n’a pas trouvé chaussure à son pied lors du mercato. Ensuite, Vladimir Petkovic a dû lui faire confiance pour avant tout faire le nombre dans sa défense à trois (absences de Mangas et Mensah contre Clermont, arrivée tardive de Gregersen et blessure de Koscielny). Enfin, le Mozambicain a tout simplement gagné sa place sur les derniers matchs grâce à de bonnes performances.

Il a gagné la confiance de Petkovic

« Edson Mexer est un joueur de qualité et d’expérience, rappelle l’entraîneur suisse des Girondins, le premier mois il n’était peut-être pas prêt avec le mercato et les mouvements. Mais depuis la trêve, je le vois comme un joueur qui peut apporter beaucoup à l’équipe. » Solide au duel et bon dans sa lecture du jeu, il souffre en revanche toujours autant face à la vitesse de certains attaquants. Mais globalement, il est loin d’être le plus en difficulté et son rôle de libéro lui convient bien confirme l’un de ses proches :

« Ses bons matchs actuels sont juste le reflet de sa valeur. Ce n’est pas une surprise pour les gens qui le connaissent. Avec un peu de confiance et de considération, il est capable d’être à ce niveau. A Rennes, si sur la dernière saison il a été au-dessus, il n’avait pas fait de mauvaises saisons avant. Ce qui lui arrive aujourd’hui, c’est simplement la récompense d’un travail acharné »

Edson Mexer, le défenseur des Girondins de Bordeaux.
Edson Mexer, le défenseur des Girondins de Bordeaux. - Daniel Vaquero/SIPA

Son genou, fragile, « tient le choc pour le moment », se félicite un membre du staff. Alors bien sûr Edson Mexer n’est pas devenu Thiago Silva ou Virgil van Dijk du jour au lendemain et il risque encore de souffrir ce dimanche face aux attaquants monégasques mais il a le mérite de tenir son rang. Et en sachant d’où il revient, c’est-à-dire de nulle part, c’est déjà très bien.