PSG : Une partie du salaire de Leo Messi lui sera versée en cryptomonnaie

FOOTBALL 2.0 Rien ne dit en revanche si les buts marqués en échange de cet argent le seront uniquement dans FIFA 22

A.L.G. avec AFP
— 
Le maître des Tokens.
Le maître des Tokens. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
  • Leo Messi s’est engagé mardi avec le PSG pour deux saisons (plus une en option).
  • S’il est arrivé gratuitement en provenance du Barça, le PSG lui a versé une juteuse prime à la signature estimée à 30 millions d’euros par la presse espagnole.
  • Le club a annoncé avoir versé une partie de cet argent sous forme de cryptomonnaie dont la valeur a explosé au moment de l’annonce de son transfert à Paris.

On ne connaît pas encore tous les détails du contrat que Leo Messi a signé avec le Paris Saint-Germain mardi soir, mais si on a bien compris ce que vient d’annoncer le club de la capitale ce jeudi, c’est qu’une partie des sommes perçues par la Pulga le sera sous forme de cryptomonnaie. C’est une première « pour une signature de cette envergure » s’est enorgueilli le PSG, expliquant que son nouveau joyau s’était « vu remettre de nombreux « $PSG Fan Tokens » sans pour autant en dévoiler le montant exact. 

Le PSG est l’un des clubs les plus développés dans les actifs numériques, avec notamment la Juventus Turin en Italie, et a signé en septembre 2018 un partenariat avec Socios.com, une plateforme utilisant la technologie blockchain ou chaîne de blocs. C’est du mandarin pour vous ? Rassurez-vous, pour nous aussi. Si l’on en croit la Bible Wikipedia, la blockchain « est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle. » Nous voilà bien plus avancés…


Une nouvelle source de revenus pour le PSG

Ce que l’on sait en revanche, c’est que le PSG a lancé en janvier 2020 son jeton (token) numérique destiné à ses supporters, le PSG Fan Tokens. Les détenteurs peuvent notamment participer à des sondages lancés par le club sur des sujets annexes, comme « choisir le message qui s’affiche sur le mur du vestiaire » des joueurs, ou encore « voter pour le but de la saison », précise le club dans un communiqué publié jeudi.

Pour le club, l’objectif de ces jetons est double : « développer une relation avec de nouveaux fans dans le monde et générer des revenus », rappelle Marc Armstrong, directeur du sponsoring, cité dans le communiqué. Initialement proposé au prix de deux euros, le cours de ces jetons varie désormais librement en fonction de l’offre et de la demande, comme un cours d’une valeur à la Bourse, ou d’une monnaie sur les marchés financiers.

Le prix du token s’envole depuis jeudi

Ainsi, à 11h jeudi (heure de la présentation de Messi aux médias), il fallait débourser 34,66 euros pour recevoir un jeton, selon le site coinmarketcap. Les rumeurs insistantes sur la venue de Messi sont forcément allées de pair avec une forte hausse du prix du jeton : début août, le jeton s’échangeait encore pour environ 10 euros. Les volumes échangés ont aussi énormément augmenté, à hauteur de 536 millions d’euros sur la seule journée de mardi, jour de l’officialisation de la signature du prodige Argentin.

L’actif est fortement volatil : son prix avait dépassé les 45 euros le 26 avril, deux jours avant la demi-finale aller de la Ligue des champions contre Manchester City, avant de redescendre. La capitalisation boursière des jetons a explosé, passant de 44 millions d’euros mardi pour évoluer autour des 100 millions d’euros jeudi dans la matinée, toujours selon les données de coinmarketcap. We’re too old for that shit.