Girondins de Bordeaux : Accord entre Gérard Lopez, King Street et Fortress pour le rachat du club

FOOTBALL S'endetter pour racheter un club endetté, c'est la vie qu'a décidé de mener Gérard Lopez

X. R.

— 

Gerard Lopez (à dr.), propriétaire de Mouscron et bientôt des Girondins
Gerard Lopez (à dr.), propriétaire de Mouscron et bientôt des Girondins — Shutterstock/SIPA

Selon nos confrères de l’Equipe, le feuilleton concernant le rachat ou non des Girondins de Bordeaux touche à sa fin. Alors que plusieurs candidats étaient encore en lice la semaine dernière, l’ancien propriétaire du LOSC Gérard Lopez est rapidement apparu comme le seul en position de négocier avec les propriétaires.

C’est désormais chose faite. Depuis lundi, un accord existait déjà entre l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois et King Street. C’est aussi le cas aujourd’hui avec son principal bailleur, Fortress, qui voulait éviter d’aller au tribunal et de faire un trait sur la dette accordée au club (38 millions d'euros plus des intérêts). Les fonds de Lopez viennent également de fonds d’investissement, et Fortress pourrait être intégré au capital du club.

Bordeaux s’évite donc un redressement judiciaire, mais il reste deux étapes pour finaliser l’opération et s’assurer de voir les Girondins en Ligue 1 la saison prochaine : régler la question de la location du Matmut-Atlantique avec la Métropole (4,9 millions d'euros par an) et le passage devant la DNCG. Qui jugera si le montage financier est assez solide ou non…