Portugal – France : « Pas de calculs » contre la Selecção, les Bleus rentreront sur le terrain pour gagner, dit Deschamps

FOOTBALL Les Bleus sont qualifiés, mais ça ne change rien à leur approche du match, promet Deschamps

W.P.

— 

Didier Deschamps ne compte pas sortir la calculatrice contre le Portugal
Didier Deschamps ne compte pas sortir la calculatrice contre le Portugal — Tibor Illyes/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Budapest,

L’équipe de France est qualifiée pour les huitièmes de finale de l’Euro 2021, et alors ? Ne comptez pas sur Didier Deschamps pour vous dire qu’il retournera mercredi soir sur la pelouse de la Puskas Arena en sifflotant. En face, c’est le Portugal, encore en quête de points pour gratter une qualif. Autant dire qu’un gros match attend les Bleus après leur nul contre la Hongrie, avec la première place en ligne de mire.

« On a une assurance qui nous donne une tranquillité, mais par expérience, je ne rentre pas dans le calcul. On va essayer d’obtenir le meilleur résultat. Il y aura une impression qui se dégagera de cette phase de poules. Plus on emmagasine de la confiance et des repères, mieux c’est. Ce dernier match doit nous servir à ça. »

S’appuyer sur les matchs de Ligue des nations

Et puis pourquoi se priver d’y aller à fond quand on peut potentiellement pousser son bourreau d’il y a cinq ans dans le ravin. Officiellement, ce n’est une ambition pour personne, mais toute la France y pense. Mais, à fond ou pas à fond, la mission ne sera de toute façon pas aisée pour les champions du monde contre un adversaire qu’ils connaissent bien et face à qui les joutes sont toujours serrées. DD, toujours :

« C’est une équipe très solide, on l’a vu sur la double confrontation en Ligue des Nations. Elle est aussi capable d’être dangereuse sur attaque rapide et sur coups de pied arrêtés. Pour être une des meilleures équipes d’Europe, c’est qu’elle a beaucoup de qualités et ce n’est pas la double confrontation qui me fera penser le contraire. »

Deux ennemis connus

Pour rappel, les Bleus avaient été tenus en échec au Stade de France à l’automne en phase de poules de la prestigieuse (non) Ligue des nations avant de s’imposer 1-0 à Lisbonne au terme d’une partie convaincante sur laquelle il faudra forcément s’appuyer mercredi. Même si, au fond, les hommes de Fernando Santos doivent se dire la même chose, ce que ne manque pas de souligner le sélectionneur français. « Ces deux matchs nous serviront à nous comme au Portugal. Beaucoup de joueurs [qui ont joué en novembre] seront présents des deux côtés, mais ça sera une autre histoire. Dans l’analyse, ces matchs nous serviront, oui. Les forces du Portugal sont les mêmes et ils nous connaissent aussi. Ça sera de toute façon un match de haut niveau. »