Mercato OL : Lyon a envisagé Marcelo Gallardo et Lucien Favre sur le banc, avant de retenir Peter Bosz

FOOTBALL Jean-Michel Aulas est revenu ce mardi sur les coulisses du choix du nouvel entraîneur. Si le Néerlandais Peter Bosz a été choisi, cinq autres profils avaient été retenus par l’OL

J.Lau.

— 

Juninho, Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot ont présenté devant la presse le nouvel entraîneur lyonnais, Peter Bosz, le 30 mai. OLIVIER CHASSIGNOLE
Juninho, Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot ont présenté devant la presse le nouvel entraîneur lyonnais, Peter Bosz, le 30 mai. OLIVIER CHASSIGNOLE — AFP

Si l’entraîneur néerlandais Peter Bosz a été annoncé par  l'OL, le 29 mai, il n’était évidemment pas la seule piste envisagée par les dirigeants lyonnais. Dans une interview accordée ce mardi au Progrès, Jean-Michel Aulas évoque les coachs qui avaient été ciblés par le directeur sportif Juninho, le directeur général du football Vincent Ponsot, et lui-même.

Le président lyonnais se garde bien de citer dans cette liste Christophe Galtier, même s’il était une piste très sérieuse, comme celui-ci était encore sous contrat avec le Losc. Parmi les six entraîneurs envisagés, on retrouve donc Peter Bosz et Rudi Garcia, pour qui une prolongation de contrat a en apparence pu être évoquée. Mais l’OL a aussi bien réfléchi à un autre ancien coach du Borussia Dortmund, Lucien Favre.

Vieira et Stephan aussi sur la liste

Très convaincant durant son passage à l’OGC Nice (2016-2018) et ayant déjà rencontré JMA au moment du choix de Bruno Genesio, l’entraîneur suisse (et francophone) a donc été une sérieuse option pour Lyon, comme on s’en doutait.

Fantasmé par de nombreux supporters, l’Argentin Marcelo Gallardo, encore en poste à River Plate, se trouvait également dans cette short list, complétée par les Français Julien Stéphan et Patrick Vieira.