OL-AS Monaco : Avec son « fighting spirit », la bande à Niko Kovac ne filerait-elle pas vers un improbable doublé ?

FOOTBALL Malmenés comme rarement en première période mercredi à Lyon, les Monégasques ont tout de même su se qualifier pour le dernier carré de la Coupe de France (0-2), poursuivant ainsi leur folle série en 2021

Jérémy Laugier

— 

L'ASM n'est quand même pas loin d'être invincible en 2021. PHILIPPE DESMAZES
L'ASM n'est quand même pas loin d'être invincible en 2021. PHILIPPE DESMAZES — AFP
  • L’AS Monaco est décidément bien dure à renverser cette année. Les partenaires de Wissam Ben Yedder ont remporté (0-2) mercredi au Parc OL leur 17e victoire en 20 matchs officiels en 2021.
  • Implacables de réalisme, les joueurs de Niko Kovac peuvent légitimement briguer un doublé Coupe-championnat, au vu de leur dynamique et de leur réussite.
  • « Ce qui me rend heureux, c’est qu’on s’est battu jusqu’à la fin, on a montré tout notre fighting spirit », apprécie l’entraîneur monégasque, encore remarquable dans sa maîtrise des événements à Lyon.

Au Parc OL,

Un forfait de dernière minute de Stevan Jovetic après une alerte au mollet à l’échauffement ? Pas de souci, Wissam Ben Yedder le remplace et marque encore (0-1, 53e sur penalty). Une blessure prématurée de Sofiane Diop (15e) ? Pas de souci, Aleksandr Golovin prend sa place et excelle en numéro 10 en seconde période. L'AS Monaco prend l’eau de toute part durant 45 minutes, concédant même trois frappes sur les montants en cinq minutes (31e, 33e, 35e) ? Pas de souci, Niko Kovac change son système à la pause et son groupe obtient une qualification pour les demi-finales de la Coupe de France, après son succès (0-2), mercredi au Parc OL.

Ne cherchez pas, cette ASM-là (3e en championnat) est insubmersible en 2021 : 17 victoires en 20 matchs officiels, une force collective sans pareil en Ligue 1, et ce soupçon de chance qui fait basculer un match extrêmement mal embarqué à Lyon. « Nous avons été surpris du système à trois derrière côté lyonnais au coup d’envoi, reconnaît Niko Kovac. A la mi-temps, on est passé nous aussi à trois derrière, et ça a été un bon changement. Ce qui me rend heureux, c’est qu’on s’est battu jusqu’à la fin, on a montré tout notre fighting spirit. Et finalement, sur l’ensemble du match, je trouve qu’on mérite cette qualification. »

La faiblesse du gardien, vraiment ?

On n’ira pas jusque-là, tant son équipe a été surclassée durant toute la première période (10 tirs à 0). Mais quand même, quand on croit déceler comme point faible évident chez le club de la Principauté le gardien de but, Benjamin Lecomte et son jeune remplaçant polonais Radosław Majecki (21 ans) restent sur huit matchs sans but encaissé, et même un seul sur les 11 derniers. Un bilan de solidité défensive d’autant plus épatant qu’à l’image de Benoît Badiashile, l’édifice a d’abord semblé presque aussi fragile mercredi qu’en octobre, lorsque l’ASM avait volé en éclats en première période au Parc OL (4-0, 4-1 au final). Soulignant mercredi « le match fantastique et très rassurant » de Radosław Majecki, Niko Kovac a su transmettre le cap dans « une rude bataille », comme ses joueurs en ont peu vécu depuis la trêve hivernale.

La doublette Caqueret-Tchouaméni est-elle déjà indiscutable avec les Bleus pour le Mondial 2022? On pose la question. PHILIPPE DESMAZES
La doublette Caqueret-Tchouaméni est-elle déjà indiscutable avec les Bleus pour le Mondial 2022? On pose la question. PHILIPPE DESMAZES - AFP

Lorsque l’OL a commencé à perdre ses nerfs après le penalty de Wissam Ben Yedder et l’expulsion de Sinaly Diomande, toute l’ASM a gardé la tête froide, ce qui se révèle bluffant quand les pièces maîtresses dans le cœur du jeu ont 21 et 22 ans (Aurélien Tchouaméni et Youssouf Fofana). A voir la rage de Kevin Volland, tant dans sa frappe surpuissante (0-2, 62e) que dans la célébration qui s’ensuit, on sent ce groupe en pleine mission. Encore sept batailles et la bande à Niko Kovac pourrait s’offrir un improbable doublé Coupe-championnat. On en viendrait presque à trouver ce dénouement logique.