PSG-Bayern : « Mbappé et Neymar n’ont pas d’excuses pour partir », estime Nasser Al-Khelaïfi

FOOTBALL Le président parisien a profité de la qualification pour les demi-finales pour faire passer un message à ses deux stars

Nicolas Camus

— 

Mbappé et Neymar à l'échauffement avant PSG-Bayern en quart de finale retour de Ligue des champions, le 13 avril 2021.
Mbappé et Neymar à l'échauffement avant PSG-Bayern en quart de finale retour de Ligue des champions, le 13 avril 2021. — FRANCK FIFE / AFP

Nasser Al-Khelaïfi avait le sourire des grands soirs, mardi. Comment pouvait-il en être autrement ? Son PSG s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions après avoir éliminé le FC Barcelone puis le Bayern Munich. De quoi l’installer, encore un peu plus, parmi les grands d’Europe. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait remarquer au micro de RMC Sport après le coup de sifflet final : « On est une grande équipe, on a tout pour gagner la Ligue des champions. Mais Le travail n’est pas fini. »

Neymar « plus heureux qu’avant »

En parlant de boulot qui n’est pas terminé, le dirigeant qatarien en a profité pour faire passer un message à ses deux stars, qui n’ont toujours pas prolongé leur contrat à Paris. Les discussions traînent depuis de longues semaines maintenant, et Nasser ​veut croire que ce genre de performance peut faire avancer les choses. « Kylian et Neymar n’ont pas d’excuses pour partir, a-t-il glissé. On est vraiment là, on est parmi les grands clubs. On peut gagner tous les trophées en jeu. »

On imagine bien le président répéter ça aux intéressés dans les vestiaires, une petite tape sur l’épaule au passage et le stylo rangé dans la poche du veston, juste au cas où. Pour l’un des deux, il ne semble pas avoir trop de soucis à se faire. Quelques minutes après son président, Neymar a répondu aux questions de TNT Sports Brésil. Ses propos laissent peu de place au doute.

« Pour moi, il n’y a pas de discussion. Il est évident que je me sens très à l’aise, comme à la maison, ici au PSG, a-t-il lancé. Je me sens plus heureux qu’avant. » Allez, c’est presque dans la boîte. Et on peut imaginer que le Brésilien est en train de tanner son compère français pour qu’il ne le laisse pas tout seul. Pour ce dernier, les choses sont plus complexes. Jouer dans sa ville, avec un joueur qu’il admire sincèrement, est un argument de poids. Mais découvrir l’étranger et un club historique, à tout hasard le Real Madrid, doit sacrément le titiller alors qu’il fêtera ses 23 ans en fin d’année.